• Non classé

    Contre les prières de rue, un responsable du CFCM demande 2500 mosquées de plus

    « Choqué » par les prières de rue, Abdallah Zekri, membre du CFCM demande que les pouvoirs publics doublent le nombre de lieux de culte pour les musulmans en France. Il y en a actuellement 2 500.

    C’est une demande qui ne va pas passer inaperçue. Sur CNews, ce vendredi, Abdallah Zekri, membre du CFCM demande que les pouvoirs publics doublent le nombre de lieux de culte pour les musulmans en France. Il y en a actuellement 2 500.

    « Nous sommes choqués d’aller pratiquer notre religion dans les égoûts, pour très être clair » a-t-il commencé. « Le problème n’est pas là. Le problème actuellement en France, il faut doubler le nombre de lieux de culte » a ensuite demandé le responsable du culte musulman.

    L’Opinion

  • Laïcité,  Politique

    Copé baisse son froc devant Moussaoui… qui retire sa plainte (vidéo)

    Addendum :

    Nouveau retournement de situation dans l’affaire du pain au chocolat. Jean-François Copé et le Conseil Français du Culte Musulman ont assuré conjointement mercredi après-midi un retrait de la plainte déposé par le CFCM contre l’élu UMP.

    Mais Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, instance du CFCM, avait affirmé un peut plus tôt s qu’il « refusait de retirer cette plainte » qu’il avait lui même déposée.

    RTL

    « Le comportement de M. Copé est pitoyable. Il est allé réclamer d’être reçu par le CFCM (Conseil français du culte musulman) pour s’aplatir devant eux et obtenir le retrait de la plainte pour ses propos sur le pain au chocolat »

    Marine Le Pen

    Le Point

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

    Rappelons les faits. En pleine campagne pour les primaires de l’UMP, Jean-François Copé, donné battu à plates coutures, joue le tout pour le tout, et droitise sa campagne, face à un Fillon qui adopte une ligne centriste. Pour ce faire, après avoir parlé du racisme anti-blanc, il ose reprendre un exemple donné par Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, un an auparavant.


    Xavier Lemoine parlait en 2011 des goûters… par enquete-debat

    Et cela devient la fameuse affaire des petits pains au chocolat, qui fait, bien évidemment, gémir toute la bien-pensance, qui accuse le maire de Meaux de chasser sur les terres nauséeuses du Front national. Naturellement, des organisations musulmanes pleurnichent à l’islamophobie…

    Copé est élu à la tête de l’UMP, à la grande surprise des sondeurs, et s’en suit un feuilleton qui a fait rire la France entière, pendant un bon mois. Mais parallèlement, le CFCM, présidé par le Marocain Mohamed Moussaoui, membre de l’UOIF, décide d’aller plus loin que la simple protestation d’usage, et de déposer plainte contre le maire de Meaux, s’appuyant, bien évidemment, sur le coup de « l’incitation à la haine… en raison d’une appartenance religieuse ». On apprenait, il y a quelques jours, que la plainte avait été instruite par le parquet de Draguignan, et qu’une enquête préliminaire avait été confié au service de la plainte aux personnes de la Préfecture de Paris… Ce service qui persécute en ce moment Pierre Sautarel, accusé d’être le responsable de Fdesouche, et qui a interrogé nos amis Pascal Hilout, Pierre Cassen, René Marchand, Jacques Philarchein et Renaud Camus, suite aux plaintes déposées par les maitres-censeurs de la LDH et du Mrap.

    Première conclusion, quelle est cette justice, et quels sont ces procureurs qui, à une époque où les tribunaux sont surchargés, les encombrent en instruisant des plaintes ridicules, qui ne visent qu’à empêcher toute libre critique de l’islam, et des pratiques des ses disciples les plus violents ?

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE