• A la Une,  Blog d'actualité

    71 % des Français jugent qu’il y a suffisamment d’immigrés et qu’en accueillir davantage n’est pas souhaitable, et 73 % pensent que les travailleurs immigrés occupent des métiers dont les Français ne veulent pas.

    (…)Par ailleurs, « l’étude traduit un discours général assez raide vis-à-vis du phénomène migratoire, alors que c’est la première année que nous testions ce sujet », admet Eric Thuillez, porte-parole du Labo de la fraternité, le collectif qui regroupe des associations de cohésion sociale. « Mais, comme pour le reste, on peut pointer des ambiguïtés », relève-t-il. En effet, si 71 % des sondés jugent qu’il y a suffisamment d’immigrés en France et qu’en accueillir davantage n’est pas souhaitable, ils sont aussi 73 % à reconnaître que les travailleurs immigrés occupent des métiers dont les Français ne veulent pas.

    (…)

  • Politique

    100 000 demandes d’asile vont être déposées en France en 2016

    Il y a encore 10 ans l’asile était la filière la moins pourvoyeuse en immigrés. Elle égale et elle dépasse aujourd’hui les autres filières. Sur les 100 000 demandeurs même pas la moitié seront considérés comme des réfugiés ayant droit à l’asile. Les autres resteront en France et ne seront jamais reconduit à la frontière.
    En sachant que ces chiffres pour 2016 sont provisoires, autant dire que nous allons vers la catastrophe.


    Source: Le Parisien

    «Nous aurons 100 000 demandeurs d’asile en France cette année». Mardi matin sur Europe 1, Pascal Brice, directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) a donné une première estimation précise du nombre de demandes d’asile dans l’Hexagone pour 2016. Un chiffre qui, s’il est confirmé en fin d’année, entérinera une hausse de près de 25% par rapport à l’an dernier, où 80 075 demandes avaient été déposées.

     

    L’année 2016 deviendrait aussi la seconde année consécutive à afficher une hausse supérieure à 20%. Entre 2014 et 2015, le nombre de demandeurs d’asile avait déjà progressé de 23,6%.

    Evolution du nombre de demandes d’asile en France depuis 2009

  • Non classé,  Politique,  vidéo

    France 2 monte au creneau pour contester Zemmour sur l’immigration

    La Propagandastaffel se plie en quatre pour tenter de discréditer celui qui parle trop fort et trop bien. C’est à celui qui insultera le plus et mentira le mieux.
    En France on aime châtier celui qui crie au Feu tout en laissant courir les incendiaires.
    France 2 c’est radio Paris sous l’occupation, un média de collabo.
    Mais c’est trop tard, les français ont compris. Ils ont perdu.

    Petites remarques sur les propos du propagandiste:
    Voilà la dépêche que cite zemmour

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/10/01016-20121010ARTFIG00262-immigration-les-chiffres-de-l-insee.php

    « plus de 5,3 millions d’immigrés vivaient en France en 2008, les deux tiers natifs de pays hors UE. Leurs descendants sont près de 6,7 millions, soit 11% de la population. »

    Le « chercheur de l’Insee interrogé dans le reportage ne dit pas autre chose, et ne contredit pas le chiffre de 7 millions d’enfants étrangers:
    – Pourquoi il n’y a pas 7 millions d’enfants étrangers de moins de 4 ans en France ?
    – Et bien parce que 800 000 naissent par an en France donc il y en a en tout 3.5 millions ! » mais, il ne rajoute pas que les 3,5 millions restant sont nés… à l’étranger.
    Il y a donc 7 millions d’enfants étrangers en France, dont la moitié sont nés en France.CQFD

    Rappel:

    Quand en 2011 En 2011 France Télévision déclarait : « Au total 11,5 millions d’immigrés ou enfants d’immigrés habitent en France, soit 19% de la population ».

  • Politique

    L’immigration en hausse de 7% en 2012 selon l’OCDE

    Selon l’OCDE, l’un des bras armés de la mondialisation, l’immigration en France augmente, elle atteint même des records, mais c’est très bien. Et puis y en à moins en France qu’ailleurs, alors faut pas se plaindre. Et en plus ça rapporte du fric, mais ils pourraient en rapporter plus si on leur donnait plus de boulot… Eh ben voyons :

     » les étrangers contribuent plus à la richesse nationale qu’ils ne coûtent à l’Etat et pourraient le faire encore davantage si leur taux d’accès à l’emploi était équivalent à celui des personnes nées en France.

    L’OCDE précise également « qu’il y en a de plus en plus qui viennent d’Europe ». Pas étonnant avec l’élargissement à la Roumanie et la Bulgarie … ils nous prendraient pour des buses un peu à l’OCDE ?

    Ces chiffres  concernent uniquement l’immigration légale… il faut ajouter l’immigration clandestine, qui comme l’a noté Frontex, a explosé de 48% en Europe.

    ———

    Source : Reuter

    L’immigration a augmenté de 7% en France en 2012 avec près de 242.000 nouveaux entrants, ce qui s’explique notamment par une hausse de l’arrivée d’Européens, montre un rapport préliminaire de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) publié mardi.

    immigration

    L’OCDE, qui fonde son étude sur des critères différents de ceux du ministère de l’Intérieur, souligne que l’immigration a atteint en 2012 son plus haut niveau depuis des décennies en France mais reste assez marginale par rapport à la population totale, même en comparaison avec les autres pays européens.

    A six mois d’un forum au niveau ministériel sur les migrations économiques, l’OCDE réfute en outre une nouvelle fois l’idée que l’immigration coûte nécessairement cher à la France.

    Les chiffres diffusés fin mars par le gouvernement faisaient état d’une immigration stable entre 2011 et 2012 avec 193.600 autorisations de séjour délivrées, dont un peu moins de 59.000 étudiants.

    L’OCDE montre une augmentation de 7% hors étudiants -leur séjour étant, dans un

  • Politique

    Immigration : Il y aura 10.000 régularisations de sans-papiers supplémentaires en 2013

    Il y aura 10.000 régularisations de sans-papiers supplémentaires en 2013 par rapport à 2012, a déclaré mardi le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. C’est une hausse conjoncturelle » liée à la publication de nouveaux critères dans une circulaire du 28 novembre 2012, a expliqué le ministre.

     valls-degaine-l-arme-fatale_441669_510x255

    Auditionné mardi à l’Assemblée nationale sur un sujet politique sensible, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a déclaré qu’il y aurait 10.000 régularisations de sans-papiers supplémentaires en 2013 par rapport à 2012.

    Le ministre a expliqué que cette hausse était « conjoncturelle » et qu’elle était liée à la publication de nouveaux critères dans une circulaire du 28 novembre 2012. « Depuis décembre (2012), 16.600 personnes ont été régularisées au titre de la circulaire », a annoncé Manuel Valls. Certaines l’auraient été sans ce texte et, « par rapport aux autres années », on peut prévoir « 10.000 régularisations supplémentaires », a-t-il ajouté.

    81 % des régularisations pour motif familial

    Il y a eu quelque 36.000 régularisations en 2012, selon des chiffres officiels rendus publics en juillet, alors que le gouvernement précédent refusait de donner des statistiques sur ce sujet.

    Selon le ministre, 81% des personnes régularisées dans le cadre de la nouvelle circulaire l’ont été pour un motif familial, en majorité parce qu’il s’agissait de parents d’enfants scolarisés.

    Une circulaire pour appliquer les promesses de campagne

  • Média-mensonge et propagande,  Politique

    Contre la propagande des média mensonge : La réalité des chiffres face aux « constats » du Nouvel Obs

    Tribune libre d’Anthonin pour Fdesouche

    Le Nouvel Obs a repris l’intervention de Florian Philippot dans l’émission Salut les Terriens sur canal+ pour tenter de démonter ses arguments en écrivant un article « les 9 mensonges du FN révélés ». Il est assez surprenant de lire des réponses hors sujet et mêlant un peu tout.

    Fdesoushe a répondu aux questions que pose le Nouvel obs avec une argumentation sourcée auprès d’intervenants (prix nobel d’économie, directrice de recherche INED…), de sites officiels (INSEE, HCI, ministère de l’intérieur etc) et de médias reconnus.

    Il est important de rappeler que c’est l’immigration massive qui est pointée et non l’individu en lui même, bénéficiaire d’une politique pro immigration.

    diversite

     Question/réponse du Nouvel Obs

    1. Les immigrés « nous envahissent » ? Faux, ils sont nécessaires à notre démographie et juste en nombre suffisant. Ils étaient 267.000 en 2011 pour 200.000 Français qui quittent notre territoire chaque année.

    Argument sourcé de Fdesouche

    La question porte sur un envahissement et non sur une nécessité. Dès lors qu’un peuple a besoin d’apport extérieur pour développer sa démographie, c’est un signe de dépérissement et d’extinction comme l’a très bien décrit hervé Juvin dans France culture.

    L’exemple donné en réponse fait allusion aux Français quittant le territoire. Or, la définition de Français aujourd’hui ne correspond plus à des personnes de culture française ! Selon le ministère de l’intérieur :

    2.370.779 étrangers ont acquis la nationalité française entre 1995 et 2012. Soit une moyenne de 139.457 naturalisations/an.

    En outre, le taux de fécondité atteint en 2012 le nombre de 2 enfants par femme, chiffre le plus élevé depuis 30 ans. Le taux minimum pour un maintien démographique étant de 2,1, la France aurait dû voir sa population baisser. Or, elle est passée de 55,57 millions en 1982 (date du déclin de la fécondité) à 65,58 millions en 2013 selon l’INSEE, soit une augmentation de 10 millions d’habitants.

    En 2010, 18% des naissances en France étaient le fait de mères étrangères. Rien qu’en Ile de France, 60% des naissances auraient nécessité  un dépistage à la Drépanocytose, maladie touchant principalement les personnes  « originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord.

    Même si la médecine a permis de rallonger la durée de vie, l’immigration a donc une part considérable sur la démographie française. Michèle Tribalat, spécialiste de la démographie à l’INED, rappelait que moins de 5% des jeunes sont d’origine européenne à Mantes-la-Jolie. Cette même directrice de recherche révélait devant une commission nationale sur le droit à la nationalité que 12 millions de personnes d’origines étrangères (sur deux générations) étaient présentes sur le territoire français en 2008, soit un habitant sur cinq.

    Il faut donc être d’une grande vigilance sur le vocabulaire utilisé et les chiffres démontrent que le nombre d’étrangers et le nombre de français ayant acquis la nationalité française est considérable. Les chiffres de la drépanocytose démontre que les franciliens « d’origine » seront minoritaire en une génération.

    Question/réponse du Nouvel Obs

    2. Les immigrés n’ont « jamais été aussi nombreux » ? Faux, ils étaient 7% de la population en 1981, ils ne sont plus que 6% aujourd’hui.

    Argument sourcé de Fdesouche

    Là encore, les chiffres sont faussés et c’est l’étude de l’’INSEE (lien dans la question) qui démontre les confusions : des enfants nés en France de parents étrangers ont été comptés comme français et les méthodes statistiques ont changé deux fois entre 1990 et 1999. Sachant que les définitions évoluent et que les enfants nés de parents immigrés eux même nés en France sont comptabilisés comme français.

    Le Haut Conseil à l’Intégration rappelle dans son dernier rapport qu’un habitant sur cinq est immigré ou descendant d’immigré, soit 11,5 millions de personnes.

    Les chiffres cités dans la première question démontrent qu’il y a bien une immigration massivement présente en France et ce depuis une période récente dans l’histoire de France.

    Les immigrationnistes n’ont pas peur de se donnent eux mêmes des bâtons pour se faire battre, car, par ignorance ou à dessein, ils ne savent pas que les pourcentages respectifs s’appliquent à une base (population) qui a augmenté:

    Population 1981: 54 028 630 (dont 7% c’est 3 782 004,1)
    Population 2013: 65 586 000 (dont 6% c’est 3 935 160,0)

    C’est à dire 153 155,9 immigrés de plus (et je ne parle pas de la confusion immigré/étranger qui ne sont pas synonymes, car un immigré (natif d’un autre pays que France), reste un immigré même naturalisé français, conformément aux critères INSEE)

    Question/réponse du Nouvel Obs

    3. Les expulsions « ont ralenti » sous François Hollande ? Faux, il y a eu 38.000 reconduites à la frontière en 2012 avec Manuel Valls et 8000 chaque année seulement sous François Mitterrand.

    Argument sourcé de Fdesouche

  • Politique

    Immigration : « La France ne connaît pas son solde migratoire »

    S’il vous est déjà arrivé de discuter d’immigration avec un immigrationiste, et que vous l’avez mis au tapis, vous avez certainement été confronté à son dernier argument qu’il répète comme un perroquet: Oui mais le solde migratoire … oui mais le solde migratoire…
    Or, en France, les chiffres de l’immigration comme ceux du chômage, et d’autres encore, sont maquillés. Et en matière d’immigration, il est impossible de définir le solde migratoire (le nombre de gens qui sortent et qui rentrent) car l’INSEE ignore dans son comptage le chiffre des entrées illégales sur le territoire, comme le rappelle le géographe Laurent Chalard dans les colonnes du journal Libération. Il rejoint la cohorte de ceux qui ont avant lui dénoncé les pratiques de l’INSEE tel que Michèle Tribalat, Malika Sorel, Jean-Paul Gourévitch, Yves-Marie Laulan ect…

    Pourquoi, selon vous, la population légale publiée par l’Insee ne correspond-elle pas forcément à la réalité dans certaines villes ?

    La population varie de deux façons : le solde naturel et le solde migratoire. Le solde naturel, ce sont le nombre de naissances, moins le nombre de décès. Ce sont des chiffres où il n’existe qu’une infime marge d’erreur possible. En revanche, sur le solde migratoire, c’est beaucoup plus compliqué. Pour le calculer, il faudrait avoir le nombre d’entrées sur le territoire et celui des sorties. Or, on ne sait pas combien de personnes entrent chaque année sur le territoire. La seule indication dont on dispose, ce sont les titres de séjour accordés. Ce qui exclut les entrées illégales. […]

    Aussi curieux que cela puisse paraître, la France ne connaît pas son solde migratoire. Derrière tout cela, il y a le grand tabou des chiffres de l’immigration, un vieux tabou politique français. Dans les années 80, alors que le Front national commençait à percer, que cette question devenait tendue, l’Insee n’avait pas hésité à dire que le solde migratoire était nul. […]

    Libération

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE