• Non classé,  Politique,  vidéo

    Le député de la France Insoumise Éric Coquerel compagnon des clandestins qui ont perturbé une cérémonie religieuse dans la basilique St Denis

    Une cérémonie religieuse dans une basilique sacrée de l’histoire de France perturbée par des mélenchonistes et des clandestins musulmans c’est bien. Des identitaires qui déploient une banderole sur le toit d’une mosquée en construction à Poitier c’est mal. Bienvenue en France

  • Politique

    Saint-Denis (93) : des clandestins et des militants d’extrême-gauche envahissent la basilique, la messe du dimanche soir annulée

    Question: Pourquoi l’extrême gauche Mélenchoniste et ses clandestins musulmans ne vont-ils pas dans les mosquées ?
    Est-ce que l’on mesure l’insulte qui est faite à notre civilisation? Jusqu’à quand les français vont-ils se laisser marcher dessus, insulter, mépriser? Est-on encore capable de voir le degré de veulerie de ces gens qui demandent l’aumône et l’accueil tout en profanant le tombeau des rois de France.
    Va-t-on enfin se décider à stopper les associations immigrationnistes, les condamner pour complicité de trafics humains et pour trouble à l’ordre public?
    Quand allons nous relever la tête?


    Le collectif Coordination des sans-papiers a investi le lieu de culte pour protester contre le projet de loi « Asile Immigration » du gouvernement. Ils ont été évacués par les forces de l’ordre.

    Environ 80 personnes ont investi la Basilique de Saint-Denis ce dimanche vers 15 heures en soutien aux migrants et sans-papiers. Le collectif Coordination des sans-papiers a déployé une banderole pour dénoncer le projet de loi « Asile – Immigration » porté par le gouvernement. […] Après plus d’une heure, les manifestants ont été évacués par la police. Un homme, qui s’opposait à l’entrée des fonctionnaires, a été arrêté. Le cortège s’est alors rendu devant le commissariat, en présence du député (FI) Eric Coquerel. Suite à l’incident, la Basilique a été fermée vers 17h30, sous la vigilance d’un fourgon de police pour s’assurer que les manifestants ne reviennent pas. La messe du dimanche soir a été annulée. […]

    Le Parisien

  • Politique

    Rouen (76) : les immigrés clandestins voyagent à demi-tarif, le FN s’insurge

    Une délibération a été votée pour permettre aux bénéficiaires de l’Aide médicale d’État (AME) de voyager à tarif réduit sur le réseau Astuce de Rouen. Le FN parle de « scandale ».

    Les élus de la Métropole de Rouen (Seine-Maritime) ont voté une délibération qui fait bondir le Front National. Lundi 29 mai 2017, à l’ordre du jour du conseil communautaire : les tarifs sur le réseau Astuce à compter du 1er septembre 2017. Le texte prévoit notamment que les bénéficiaires de l’Aide médicale d’État (AME), à savoir des étrangers en situation irrégulière, puissent voyager avec une ristourne : autrement dit, des tarifs réduits.

    Les élus du Front National ont voté contre. Guillaume Pennelle,

  • Politique

    VIDEO. Alfortville : les sans-papiers prennent d’assaut la mairie

    Rappelons que ces mairies sont tenues par… la gauche.

    Nous reprenons ici le titre du journal Le Parisien. Mais pour nous ce ne sont pas des sans papiers (expression de propagande qui n’existe pas en droit), mais des clandestins.


    Vers 8 h 30, les sans-papiers venus de Vitry mais aussi de Montreuil  ou Courbevoie  ont investi le hall de la mairie pour obtenir un rendez-vous avec la préfecture.

    Dans la brasserie de l’Hôtel de ville reconvertie en poste médical, les blessés, allongés sur des civières, sont soignés par les pompiers et le Samu. Les commerçants, à qui la municipalité a conseillé de baisser le rideau, observent les stigmates de l’évacuation de la mairie par la police. Dans le bâtiment municipal, qui a fermé en urgence, l’odeur du gaz lacrymogène flotte encore dans les couloirs. Il est 11 heures ce mardi à Alfortville et le coup de force du collectif des travailleurs sans papiers de Vitry vient de se terminer.

    Vers 8 h 30, les sans-papiers investissent au goutte-à-goutte le hall. « On ne se doutait de rien, souffle un employé. On voyait bien qu’il y

  • Politique

    La Courneuve (93) : le couple de septuagénaires était passeur de clandestins

    Pour les enquêteurs, l’affaire illustre l’«ubérisation» du trafic d’êtres humains en Europe. Chaque samedi, un couple de septuagénaires portugais (elle 71 ans, lui 76, aidés par le fils de ce dernier) organisait une petite excursion en région parisienne. Mille sept cents kilomètres en minibus et retour dans la foulée..

    Le but n’était visiblement pas de visiter la capitale. Le minibus filait vers le nord. Terminus, La Courneuve (Seine-Saint-Denis), où chaque samedi après-midi, le chauffeur prenait en charge des membres de la communauté indo-pakistanaise qui s’étaient échangé le tuyau. Ces étrangers en situation irrégulière allaient tenter leur chance dans la péninsule ibérique, en Espagne ou au Portugal, où ils étaient souvent employés comme plongeurs dans la restauration.

  • Politique,  vidéo

    François Hollande annonce l’accueil de 24.000 « réfugiés » …. dont 22700 rien qu’en septembre ?

    La France accueille depuis de longues années près de 200 000 immigrés légaux et 90 000 illégaux par an. A peine 30 000 de ces 90 000 sont renvoyés. Roms pour la plupart, ils reviennent aussitôt avoir quitter notre pays et 90% des déboutés du droit d’asile restent en France.
    Ce qu’il faut donc comprendre c’est que la nouvelle vague de migrants va venir grossir celle qui s’abat chaque année sur notre pays. En d’autre terme les 24 000 vont s’ajouter aux 260 000.

    Ça ce sont les chiffres officiels. Or nous savons que ceux de l’immigration illégale sont minorés.
    Et dans son discours François Hollande entretien encore le flou. Car si l’on en croit la répartition prévue par l’UE, l’accueil des 24 OOO migrants ne se fera pas juste sur l’année 2015 et 20016 comme cherche à nous le faire croire l’Élysée mais seulement pour le mois de… septembre

    « La France elle est disposée à prendre sa part » dans l’accueil des réfugiés, a déclaré François Hollande ce lundi lors de sa sixième conférence de presse. « La Commission européenne va proposer de répartir 120.000 réfugiés sur les deux prochaines années, ce qui représentera pour la France 24.000 personnes. Nous le ferons« , a affirmé le chef de l’État. « C’est le principe sur lequel la France est engagée« , a ajouté le président de la République.

  • Politique

    Méditerranée: plus de 3.400 migrants secourus, 219 par un navire français

    Un total de 3.427 migrants ont été secourus samedi en mer, principalement au large de la Libye, dont 217 par un patrouilleur de la marine française envoyé pour renforcer le dispositif européen en Méditerranée, à la suite d’une série de naufrages meurtriers en avril.

    Sans constituer un record, ce bilan est l’un des plus élevés de ces dernières années pour une seule journée. Lors de leurs deux dernières journées « très chargées », les gardes-côtes italiens avaient coordonné les secours de 3.791 migrants le 12 avril et de 2.850 le 13 avril.

    un-camp-des-saints-par-jourEngagé dans l’opération coordonnée par les gardes-côtes italiens, le patrouilleur « Commandant Birot » était parti en début de semaine dernière, avec du matériel médical et sanitaire, pour renforcer le dispositif de surveillance européen Triton mis en place pour faire face à l’afflux de bateaux de migrants.

    Il a porté secours à trois embarcations, mettant leurs 219 passagers en sûreté. Deux d’entre eux sont soupçonnés d’avoir été des passeurs, a expliqué la préfecture maritime française de la Méditerranée, précisant que les naufragés et les passeurs allaient être « remis aux autorités italiennes ».
    En Italie, les gardes-côtes ont annoncé tard samedi soir avoir coordonné depuis leur quartier général à Rome le secours de 16 embarcations dans la seule journée de samedi, pour un total de 3.427 passagers recueillis.

    En plus du patrouilleur français, les opérations de samedi ont mobilisé quatre navires des gardes-côtes italiens, deux navires de la marine italienne, deux cargos, deux navires de la police douanière italienne et deux remorqueurs.

    La marine militaire a en particulier annoncé sur Twitter que sa frégate Bersagliere avait secouru 778 migrants et son patrouilleur Vega 675 autres.

    Certains des migrants secourus sont attendus dans la nuit sur l’île italienne de Lampedusa,

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE