• Laïcité,  Média-mensonge et propagande,  Politique

    Européennes : Le quotidien algérien Le Matin appelle les musulmans à «voter en masse» contre le racisme, la xénophobie et l’islamophobie

    La presse algérienne s’ingère dans les affaires politiques de l’Europe. Voilà un signe qui ne trompe pas. Et elle le fait sur des bases confessionnelles et communautaristes, à l’opposé de nos principes républicains. Reprenant la litanie anti-raciste des associations subventionnées, le quotidien Le Matin demande aux musulmans européens de voter contre la xénophobie et l’islamophobie (1). L’auteur de l’édito souhaite également la création d’un lobby musulmans aussi fort que le lobby juifs afin que les mœurs musulmanes s’impose de façon définitives aux décideurs politiques des pays européens.
    Voilà comment le discours sur la tolérance sert de levier à la balkanisation de nos pays européens.

    (1) Il faut bien sûr  lire « voter contre ceux qui refusent l’arabisation et l’islamisation de la France » Donc voter contre ceux qui luttent contre l’envahissement de leur pays, contre l’intolérance religieuse, le recul des libertés.

    ——-

    Article du quotidien algérien Le Matin sur la montée des «nationalismes populistes et xénophobes» aux élections européennes.

    Il reste aux musulmanes et musulmans d’Europe à faire la différence ponctuellement le 25 mai en allant voter en masse pour barrer la route à l’intolérance, le racisme, la xénophobie et l’islamophobie mais un travail en profondeur et à long terme devra s’imposer sans délais afin de mettre en place un lobby musulman à l’instar du lobby juif et d’autres lobbies à connotation religieuse, politique ou encore économique.

    Au jour J – 2 des élections européennes, les partis démocratiques préviennent du danger de l’extrême droite et font plus que du pied aux musulmans européens pour les inciter d’aller voter en masse afin de barrer la route aux partis extrémistes que tous les sondages donnent en très nette progression.

    En Belgique, Malika Hamidi, Algérienne et directrice générale de «European Muslim Network» le Réseau des Musulmans Européens, multiplie les appels aux musulmans européens via une série de supports d’information, affiches, communiqués, flyers, conférences, pour sensibiliser les Belges musulmans au danger de l’extrême droite si elle venait à gagner le 1/3 des sièges au Parlement européen comme le lui prédise certains sondages «il faut vraiment aller ‘pêcher’ dans les quartiers pour mobiliser la population musulmane d’aller voter» indiquera Malika Hamidi. […]

    Il faut dire aussi qu’en Europe, l’extrême droite fasciste ou néonazie est devenue marginale, Par contre, les nationalismes populistes et xénophobes progressent considérablement. Ils prônent l’arrêt de l’immigration, dénoncent la société multiculturelle et l’emprise de l’Islam. Cette nouvelle extrême droite rejette les partis traditionnels, mais à la différence de l’ancienne, ne conteste pas le système démocratique, voire même se présente comme garante de la liberté d’expression menacée par l’Islamisation. […]

    Le Matin

  • Laïcité

    La mosquée de Saint-Etienne signe une convention avec le Maroc…

    À Saint-Étienne, le Roi du Maroc se substitue à l’état français et à sa loi laïque. Il ne se contente plus de financer la mosquée, mais il souhaite aussi jouer « un rôle social important dans la région » dans les domaines de « la formation et l’enseignement, l’orientation, l’encadrement social, le soutien scolaire et l’aide à l’orientation et à l’emploi. »

    Cela s’appelle de l’ingérence.  Il est où le pantin Valls ????? C’est quoi ce pays où un monarque étranger peut y dicter sa loi et y mener la politique qui lui convient. La ville de Saint-Étienne serait-elle devenue la propriété du royaume du Maroc ? Et les musulmans de Saint-Etienne sont-ils marocains ou Français ?… les deux sans doute !  on voit là le résultat désastreux de la double nationalité.

    Imaginons un seul instant que la France s’autorise ce genre de coquetterie avec des chrétiens vivant au Maroc.

    On creuse, on creuse, on creuse

    – – – – – – – – – – – – – –

    Officiellement propriété du Maroc depuis le mois de septembre, la grande mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne (Rhône-Alpes) a signé, jeudi 6 décembre, une convention-cadre avec le ministre des Habous et des Affaires Islamiques du royaume du Maroc, Ahmed Taoufiq.

    Le but est de « permettre à notre institut religieux de disposer d’un soutien à la fois financier et d’échange intercultuel », nous indique Larbi Marchiche, le recteur de la grande mosquée.

    « Monsieur le Ministre a accordé à la Grande Mosquée Mohammed VI une subvention de plus de 700 000 € et a pris l’engagement de mettre à disposition de la Grande Mosquée Mohammed VI toute l’année des conférenciers théologiens de renommée internationale pour assurer des colloques et des conférences pour les musulmans de la Région toute l’année », est-il précisé dans un communiqué.

    Le Maroc avait déjà financé en grande partie (75 %) la construction de la mosquée, inaugurée en juin dernier. [

    Cette convention-cadre permet de bénéficier encore une fois des importantes ressources du roi. « La Grande Mosquée Mohammed VI deviendra dès lors une des plus grandes mosquées de France dotée de moyens financiers et humains pour jouer un très grand rôle à la fois spirituel et social », fait savoir le recteur.

    Avec de tels moyens, les actions du lieu de culte sont ambitieuses. En plus de « jouer un rôle fondamental dans l’éducation spirituelle des jeunes inspirée de l’islam juste et tolérant », elle aura un « rôle social important dans la région » dans les domaines de « la formation et l’enseignement, l’orientation, l’encadrement social, le soutien scolaire et l’aide à l’orientation et à l’emploi », précise M. Marchiche.

    La mosquée développera également « un programme d’actions sociales important destiné aux personnes sans ressources et aux immigrés vivant dans des foyers (…) et aider les personnes en difficulté à tisser un relationnel qui évitera l’isolement et la précarité familiale », ajoute-t-il.

    Des « colloques interreligieux » y seront aussi organisés afin de « favoriser le dialogue et la solidarité entre les différentes religions monothéistes ». « La grande Mosquée Mohammed VI est aussi l’emblème de l’ouverture à tous les musulmans toute origine confondue sans distinction aucune », conclut le recteur de la Grande mosquée de Saint-Etienne.

    Toutefois, certains fidèles n’ont pas digéré le fait que la mosquée devienne la propriété du Maroc, craignant une ingérence du royaume. Ils souhaitaient plus de transparence sur la gestion du lieu. Au moins là, tout est clair concernant le financement de ses actions.

    Source

     

     

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE