• Politique,  vidéo

    Quand le fraudeur Gérard Miller analysait le mensonge de Cahuzac sur la fraude fiscale. (vidéo)

    Le nom de Gérard Miller figure parmi la liste HSBC des fraudeurs ayant un compte en Suisse. Ce grand homme de gauche, ancien maoïste, psychanalyste pour plateau télé est un de nos plus grands donneurs de leçon… dans cette vidéo il porte une « analyse » sur le contours psychologique de Cahuzac le menteur-fraudeur…

  • Politique,  vidéo

    Législative Villeneuve-sur-Lot : UMP et FN dans un mouchoir de poche, le PS en net retrait

    Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

    Percée du FN dans le fief de Cahuzac!

    Les résultats quasi définitifs montrent un effondrement de la gauche. Sur 163 bureaux dépouillés (sur 167) Jean-Louis Costes, le maire UMP de Fumel, qui avait perdu en 2012 face à Cahuzac, arrive en tête avec 29%, devant le jeune Etienne Bousquet-Cassagne, étudiant en BTS de 23 ans qui porte les couleurs du front national avec 26% et Bernard Barrat avec 23,7 %.

    Dans la ville de Villeneuve-sur-lot, ancien fief électoral de Jérôme Cahuzac, c’est le candidat de l’extrême droite qui arrive en tête avec plus de 27,6% contre 25% pour Barral et 23,5 pour Costes!

     

    Source: Le Point

    Les candidats de l’UMP et du Front national s’affronteront au deuxième tour de l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) pour succéder à Jérôme Cahuzac, selon des résultats partiels portant sur 108 des 167 bureaux de vote.

    Le candidat socialiste Bernard Barral ne figurerait pas au deuxième tour puisqu’il n’obtient que 23,53 % des voix selon ces résultats communiqués par la préfecture, moins que les 12,5 % des inscrits nécessaires (10,36 %) pour rester en course.

    L’UMP Jean-Louis Costes obtiendrait 28,44 % des voix et le Front national Etienne Bousquet-Cassagne 26,27 %.

    (…) Reuter

    Heureusement pour les militants de gauche que le ridicule ne tue pas…

  • Économie, Écologie...,  Politique

    Affaire Cahuzac : L’arbre qui cache la forêt (vidéo) (Maj)

    addendum 15/06/2013

    Le journaliste Antoine Peillon a eu accès à la liste des politiques de droite et de gauche ayant un compte en Suisse

    (…) Antoine Peillon, grand reporter au quotidien « La Croix » et auteur l’an passé d’un ouvrage remarqué sur les activités illicites de la banque UBS en France, détient ces pièces.  « Quand on découvre les identités des hommes politiques concernés, il n’y a pas vraiment de surprise, souligne-t-il. Les gens de droite sont un peu plus nombreux. À gauche, on trouve diverses personnalités ainsi qu’un membre éminent de l’actuel gouvernement. »

    (…) Sud Ouest

    addendum 13/O6/2013

    Fraude fiscale : un banquier suisse accuse des ministres français de l’actuelle et de la précédente majorité

    L’ex-associé gérant de la banque suisse Reyl Private Office de 2006 à 2010, un établissement qui a abrité le compte suisse de Jérôme Cahuzac, aurait fait des révélations surprenantes lors de son audition mercredi devant la commission d’enquête au Sénat sur le rôle des banques dans l’évasion des actifs financiers.

    Le magazine Challenges rapporte les propos de Pierre Condamin-Berbier lors de son audition: «Je n’ai pas fourni de noms de fraudeurs aux enquêteurs pour des raisons de sécurité. Mais mes documents et mes notes sont consignés auprès d’une partie tierce et ils seront dévoilés quand mon environnement sera plus sûr. Il y a eu des menaces écrites et orales sur mon intégrité physique ainsi que celle de ma famille.» Pierre Condamin-Gerbier évoque une quinzaine de personnalités politiques impliqués dans une fraude fiscale en Suisse «dont des ministres de la précédente et de l’actuelle majorité».

    (…) Le Parisien

    – – – – – – – –

    François Hollande a du souci à se faire : Pierre Condamin-Gerbier explique

  • Politique

    Affaire Cahuzac : Moscovici aurait su en décembre, Hollande et Ayrault dans la confidence.

    Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici avait envoyé une mission secrète en Suisse et connaissait depuis décembre 2012 l’existence du compte suisse de l’ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, écrit aujourd’hui Valeurs actuelles.

    Selon l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, l’équipe d’une quinzaine de fonctionnaires, notamment de la Direction nationale d’enquêtes fiscales, a agi de façon parfaitement légale et n’a eu aucune difficulté à obtenir la confirmation recherchée.

    Dans ces conditions, « la démarche de Pierre Moscovici, qui consiste, le 24 janvier, à demander aux autorités helvétiques si Jérôme Cahuzac disposait d’un compte à l’UBS entre 2006 et 2012 avait quelque chose de surréaliste », écrit Valeurs actuelles. […]

    Source : Valeurs Actuelles

    – – – – – – – – – – – – – – – –

    Sous couvert d’anonymat – Le message est violent et frontal. Mais sans grande révélation. Une sorte d’édito. Dans les Inrockuptibles du 10 avril, un « membre d’un cabinet ministériel » signe une tribune totalement « off the record ». Une tribune sobrement titrée :  »Sidération ».

    Ce conseiller y accuse « François Hollande, comme Jean-Marc Ayrault, comme Pierre Moscovici » d’avoir su pour Jérôme Cahuzac. « Tous savaient », écrit-il.

    Très critique, l’auteur, qui signe sous un pseudonyme, parle également à la fin de cette tribune-brulot de l’intervention de François Hollande le 3 avril.

    Et  qualifie le chef de l’Etat de « chef de clan » et de « mafieux ».

    Morceaux choisis :

    >> Affaire Cahuzac

    Tous savaient. Dès le 5 décembre, jour de la révélation de l’enregistrement par Mediapart.

    Quiconque avait une seule fois entendu la voix de M. Cahuzac ne pouvait douter. […]

    Tout le monde savait. Dans les couloirs du pouvoir, il suffisait d’ouvrir les oreilles. Nul besoin d’une note de la DCRI.

    >> « Hollande comme Ayraut comme Moscovici »

  • Politique,  vidéo

    Marine Le Pen tabasse Apathie (vidéo)

    Cette stratégie mise en place a été théorisée par le sociologue et essayiste Jules Monnerot.

    – La première fonction est celle de la fausse symétrie.

    Marine Le Pen connait Penninque qui connait Cahuzac et qui lui a ouvert un compte en Suisse. Il n’y a aucun d’affaire ou délictueux, mais l’association est faite, et c’est ce qui compte pour les propagandiste.

    – la deuxième fonction est celle de la diversion qui conduit à la stérilisation du temps de parole utile.

    Marine Le Pen est invitée dans une émission politique, elle passe les 2/3 de son temps de parole à devoir se justifier et se défendre comme dans un tribunal.

    – – – – – – – –

    Marine Le Pen dénonce « la course à qui sera le plus pauvre »

    Marine Le Pen a ironisé jeudi 11 avril sur la déclaration de patrimoine faite publiquement par différents politiques ces derniers jours, comme François Fillon au 20h de France 2. « Je vois ce que ça vient de donner, c’est la course à qui sera le plus pauvre, comme si c’était un gage de moralité que d’arriver comme l’ancien Premier ministre en disant ‘Moi je n’ai rien’ »

    La présidente du Front national a remis en cause leur compétence. « S’ils n’arrivent pas après les carrières qu’ils ont fait, avec les indemnités versées, à se constituer un patrimoine, c’est qu’a priori ils sont assez mauvais pour diriger leur propre vie et donc peut-être pour diriger la France. »


    Marine Le Pen : « C’est la course à qui sera le… par rtl-fr

  • Économie, Écologie...,  Politique

    Affaire Cahuzac, l’armée a eu sa peau

    Les Services de renseignements français ont fait tomber Jérôme Cahuzac, selon L’Hebdo. L’ex-ministre du Budget prévoyait des coupes drastiques dans les finances de l’armée.

    Par Sandrine Perroud

    «L’armée a eu sa peau. On ne s’attaque pas impunément à nous. Il voulait notre mort. Nous l’avons eu. Et d’autres ministres pourraient suivre si Hollande continue sur cette voie».

    Les coupes prévues par l’ex-ministre Jérôme Cahuzac dans le budget de la Défense l’auraient conduit à sa perte. C’est ce qu’affirme L’Hebdo dans son édition de jeudi. L’hebdomadaire romand publie sur le sujet une enquête citant des «sources sécuritaires», des députés UMP et des membres de la Commission de défense de l’Assemblée nationale.

     

    Avant sa démission, l’ex-ministre du Budget considérait l’armée comme un poids lourd à alléger. Il envisageait ainsi de raboter dans son budget jusqu’à 1 milliard d’euros en 2014. D’autres milliards étaient prévus les années suivantes.

    Le tout aurait figuré dans la future loi de programmation militaire (LPM) couvrant la période de 2014 à 2019. La LPM aurait fait passer les dépenses de l’armée de 1,5% du PIB français à 1,1%. Un plus bas historique pour la France.

    Concrètement, la taille aurait signifié la suppression de 31 régiments dans l’Armée de terre, la vente du porte-avion Charles-de-Gaulle, l’annulation de commandes d’hélicoptères Tigres et de deux sous-marins nucléaires Barracuda, l’arrêt de production des avions Rafale et des transporteurs Airbus A400M, ainsi que la suppression de quelque 51’000 postes. Des bases françaises à l’étranger auraient été fermées et les budgets des renseignements intérieurs et extérieurs revus à la baisse.

    Coupes inacceptables

  • Politique

    Affaire Cahuzac : quand les laboratoires pharmaceutiques soutenaient l’ex-ministre

    Le ministre déchu avait fait jouer ses réseaux pour faire venir à Villeneuve Upsa, Fabre et Lilly

    Le PS, le gouvernement et le président de la République semblent découvrir aujourd’hui la face sombre de Jérôme Cahuzac. On veut bien croire que le parcours du ministre déchu peut paraître quelque peu déroutant. Néanmoins pouvait-on ignorer en haut lieu, les liaisons dangereuses qu’entretenait l’ancien maire de Villeneuve-sur-Lot avec l’industrie pharmaceutique ?

    Sur le plan local, en tous les cas, les Villeneuvois avaient pu constater que l’ancien membre du cabinet du ministre de la Santé Claude Évin, entre 1988 et 1991, avait l’oreille des labos. L’ovalie villeneuvoise se souvient avec nostalgie combien le jeune député de l’époque lui avait permis à la fin des années 90 de bénéficier du sponsoring conséquent des laboratoires Upsa pour le XIII et des laboratoires Pierre Fabre pour le XV.

    Si le laboratoire agenais Upsa pouvait prétendre officiellement qu’il ne comptait pas favoriser, selon un principe somme toute d’œcuménisme, l’élite du XV à Agen (qu’il sponsorisait déjà) au détriment de l’élite du XIII à Villeneuve-sur-Lot, les raisons de la venue du laboratoire Fabre chez les quinzistes villeneuvois sont moins évidentes.  Castres, bastion de Pierre Fabre, n’est pas à une portée de fusil de Villeneuve-sur-Lot.

    Lilly et le quadriréacteur

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE