• Média-mensonge et propagande,  Politique

    V. Hervouët: Fabius expliquait qu’Al Nosra faisait du bon boulot alors qu’ils égorgeaient des Chrétiens »

    Vincent Hervouët le présentateur de « Ainsi Va Le Monde » sur LCI reprend les solutions du FN en estimant qu’il faudrait remettre en cause le droit du sol qui fait de la France une terre multi-ethnique. Il dénonce aussi les propos de Laurent Fabius, ancien Ministre des Affaires Etrangères, qui estimait que le front Al Nosra faisait du « bon boulot » alors qu’il égorgeait des Chrétiens.

    https://www.youtube.com/watch?v=eCfqbG5I18I

  • Média-mensonge et propagande,  Politique

    La compagne de Fabius, et ex-femme de Baylet, reprend La Dépêche du Midi

    Marie-France Marchand-Baylet, l’actuelle compagne de Laurent Fabius, est aussi l’ex-femme de Jean-Michel Baylet. A ce titre, elle va remplacer, selon l’agence Presse News, le nouveau ministre en tant que patronne du groupe La Dépêche du Midi.

  • Politique,  vidéo

    Syrie: Fabius n’envisage plus un départ de Bachar al-Assad avant une transition politique

    Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a déclaré qu’il n’envisageait plus un départ du président syrien Bachar al-Assad avant une transition politique en Syrie, dans un entretien à un quotidien régional. « Une Syrie unie implique une transition politique. Cela ne veut pas dire que Bachar al-Assad doit partir avant même la transition, mais il faut des assurances pour le futur », a déclaré le chef de la diplomatie française au quotidien Le progrès de Lyon paru samedi.

    source
    Rappel:

    Alors qu’ils finançaient et armaient les djihadistes du Front al-Nosra ( la branche armée d’Al-Qaida «canal historique» en Syrie) dont Fabius s’enthousiasmait de leur efficacité contre Bachar El Assad. En 2012, le gouvernement français par la voix de son ministre des affaires étrangères en appelait au meurtre du président syrien pour des crimes qui ont d’ailleurs étaient démentis par des enquêtes de l’ONU


    Syrie 2012.08.17 Fabius appelle au meurtre de… par Hieronymus20

    Le 29/09/2015

    Fabius et l’ensemble des média disaient:

    Nous cherchons à ce que la Syrie recouvre son intégrité. Et nous disons, et pas seulement nous, que pour atteindre ce résultat Bachar al-Assad ne peut pas rester, sinon toutes ses victimes seront envoyées vers les terroristes » a affirmé Laurent Fabius.

    En octobre Fabius et les média de propagande disaient:

  • Politique

    La Justice enterre-t-elle l’enquête sur le compte présumé de Fabius en Suisse ?

    Dans le cadre de l’affaire Cahuzac, le juge Renaud Van Ruymbeke avait recueilli sur procès-verbal les confidences d‘un témoin qui affirmait que Laurent Fabius et sa famille détenaient un compte bancaire domicilié en Suisse et non déclaré à l’administration fiscale en France. Un témoignage jugé suffisamment crédible par le magistrat vedette du pôle financier du TGI de Paris pour envisager des suites judiciaires.

    Le 3 juillet 2013, le juge Van Ruymbeke demandait donc « un supplétif pour faits nouveaux sur les agissements de la banque Pictet de Genève », censée détenir le fameux compte en banque de la famille Fabius qui de surcroît échapperait au fisc français. Le 8 juillet, le parquet répondait en promettant « une enquête préliminaire distincte (de l’information judiciaire ouverte contre Jérôme Cahuzac, NDLR) sur les agissements de la banque Pictet afin d’en vérifier la réalité, la portée et l’ampleur ».

    Presque deux ans plus tard et alors que les magistrats en charge de l’affaire Cahuzac ont clôturé leur instruction, aucune enquête préliminaire n’a été ouverte pour connaître la réalité ou non de l’existence d’un compte bancaire lié aux Fabius à la banque Pictet à Genève et s’il échappait au fisc. Le parquet national financier, créé au moment de l’affaire Cahuzac, n’a pas répondu à nos questions, nous renvoyant vers le procureur de la République de Paris.

    lire la suite sur Le Point

  • Politique

    Léonarda : « on attend que notre passeport (croate) soit prêt et on est libre, on peut aller où on veut après. » (Maj)

    Addendum : Leonarda veut se venger des policiers et faire payer les 20.000 euros d’affaires qu’elle aurait perdu

    «dans 2 ou 3 mois, on rentrera en France, le temps qu’on fait l’argent (sic) pour le voyage». Comment? «Ça, c’est notre problème!, réplique-t-elle avec assurance. Mais je peux vous dire qu’on a tous les noms des policiers qui m’ont arrêtée et qui ont embêté ma famille ; ils vont avoir des problèmes! Quant à Hollande, Valls, et le préfet du Doubs, qui ont dit plein de mensonges, on va leur dire en face la vérité!» Très remontée, la jeune fille mentionne encore «les vêtements, les cassettes vidéo de notre enfance qui sont restées dans l’appartement de Levier», près de Pontarlier.

    «Y en a pour au moins 20.000 euros…, assène-t-elle. Quelqu’un va payer pour cela!»

    Le Figaro

    ——-

    Léonarda contre Hollande : échec et mat. Bravo l’UMPS. Alors Peillon, l’immigration c’est un fantasme ?

    ——-

     

    Invité ce matin de France Info, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a réagi aux révélations de Valeurs actuelles expliquant comment Léonarda prépare son retour. Le ministre des Affaires étrangères affirme que Léonarda ne rentrera pas en France : « la réponse a été non, cette famille n’aura pas sa place en France ».

    leonarda-et-ses-freres_inside_full_content_pm_v8Sauf que, sur la même antenne, interrogée, Léonarda confirme les informations de Valeurs actuelles : elle a un passeport Croate. Elle peut donc rentrer en France en toute légalité.

    Léonarda est claire : « on attend que notre passeport (croate) soit prêt et on est libre, on peut aller où on veut après. Parce que c’est l’Europe et puis voilà ».

    Ecouter sur France info l’interview audio de Leonarda

    En vertu d’accords signés le 1er juillet 2013, les ressortissants Croates sont dispensés d’obligation de visa de court séjour, aussi appelé « visa Schenghen » pour voyager librement au sein de l’espace Schenghen. Une simple carte d’identité suffit, les ressortissants croates ne sont même pas obligés d’être détenteurs d’un passeport biométrique. Contactés par Valeurs actuelles, les services de gestion de demande de visa en France expliquent que « la procédure est incontrôlable ». Ils poursuivent : « C’est de cette manière qu’une grande partie des immigrés entrent légalement en France et avec le temps, restent définitivement sur le territoire ». « C’est imparable » !

    UMP et FN se sont écharpés tout au long de la campagne sur la question des frontières et de l’espace Schenghen. Quand certains demandent une révision des accords de Schenghen (libre circulation des biens et des personnes au sein de pays membres de l’espace Schenghen), les autres parlent tout simplement d’une sortie de l’espace

  • Fil Info,  Politique

    Otages libérés : « Certains geoliers parlaient français »(maj)

    Syrie : pourquoi certains preneurs d’otages parlaient français

    « Certains parlaient vraiment très bien le français », raconte Nicolas Hénin sur Arte. Depuis leur libération, samedi 19 avril, les quatre journalistes retenus pendant plus de dix mois en otage en Syrie l’ont répété à plusieurs reprises : parmi leurs geôliers se trouvaient des francophones.

    (…)

    Pour l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), c’est l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) qui détenait les otages français. Or, ce groupe radical a la particularité, selon Mathieu Guidère, professeur d’islamologie à l’université de Toulouse interrogé par i-Télé, d’être « l’un des rares groupes à accueillir, former et armer » des Européens.

    A tel point que les Syriens qualifient les membres de ce groupe, où il n’y a pas de combattants locaux, de « Martiens », rapporte Europe 1. L’OSDH estime d’ailleurs que des Français, des Belges, des Tunisiens et des Algériens francophones combattent dans les rangs de l’Etat islamique en Irak et au Levant contre le régime de Bachar Al-Assad.

    ————-

    Les journalistes libérés ont enfin retrouvé leurs proches à l’aéroport militaire de Villacoublay dimanche matin, après dix mois de captivité en Syrie.

    Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, est l’invité du Grand rendez-vous Europe 1/Le Monde/ I-Télé.

    Il a notamment évoqué une partie des conditions de détention des quatre journalistes, confirmant que, «malheureusement», certains geôliers parlaient français. «Il y a malheureusement des Français, des Belges, des Européens, qui sont partis, comme ils le disent, faire le djihad en Syrie», a déclaré Laurent Fabius.

    Comme à chaque libération d’otages, la question d’une possible rançon a été balayée d’un revers de la main par le ministre des Affaires étrangères. Laurent Fabius a tout de même évoqué «des discussions, comme toujours dans le cas de prise d’otages».

    Europe 1