• Politique

    Daniele Obono compare le terrorisme islamique à… la Manif Pour Tous .

    Le relativisme est l’arme perfide des Islamogauchistes. Non il n’y a pas de comparaison possible entre les catholiques et les musulmans. Et non il n’y a pas d’instrumentalisation de la religion musulmane par les terroristes. Ces derniers ne font qu’appliquer à la lettre ce que le coran(1) leur ordonne: tuer les infidèles.

    Donc on résume: Pour Obono comme pour l’ensemble des mélenchonistes, le christianisme a un lien direct avec La manif pour tous. En revanche l’islam n’a pas de lien évident avec les attentats.

    La France Insoumise voit des fascistes blancs partout; (et surtout là où il n’ y en a pas); mais ne voit des musulmans radicalisés nulle part.

    Complètement taré.

    (1)
    Les sourates qui demandent de tuer les chrétiens ou les juifs

    Sourate 8 : Le butin (Al-Anfal) »
    « 39. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Dieu. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Dieu observe bien ce qu’ils oeuvrent. »

    « 123. Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez que Dieu est avec les pieux.
     »
     »
    5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux »

    Le Coran Sourate II La Génisse, verset 214/217 : Persécuter (les croyants) est plus grave que TUER (les Impies).

    Il s’agit ici d’un appel au meurtre en raison de la religion.

    Le Coran Sourate II La Génisse, verset 187/191 : TUEZ-LES partout où vous les atteindrez ! EXPULSEZ-LES d’où ils vous ont expulsés ! La persécution [des croyants] (fitna) est pire que le meurtre. [Toutefois], ne les combattez point près de la Mosquée Sacrée avant qu’ils vous y aient combattus ! S’ils vous y combattent, TUEZ-LES ! telle est la ‘récompense’ des Infidèles.

    A comparer avec l’enseignement de Jésus-Christ

    Luc, VI, 27 :

    « Mais, je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. »

    Le Coran Sourate III la famille dImran 122/127: (Allah fait cela) afin que vous tailliez en pièces ceux qui sont infidèles, (pour que) vous les culbutiez et qu’ils s’en retournent déçus.
    Le Coran sourate IX Revenir de l’erreur ou l’immunité, verset 5 : Quand les mois sacrés seront expirés, TUEZ les Infidèles quelque part que vous les trouviez ! Prenez-les ! Assiégez-les ! Dressez pour eux des embuscades ! S’ils reviennent [de leur erreur], s’ils font la Prière et donnent l’aumône (zakât), laissez-leur le champ libre !

  • Politique

    Des antifas agressent un père de famille de LMPT: On va vous pendre bande de batards

    La gauche, la tolérance, la démocratie, la diversité des opinions….

    Tandis que la femme et les deux enfants, indemnes, se tenaient à quelques mètres de leur proche pris à partie, la scène a suscité l’indignation de plusieurs contre-manifestants qui se trouvaient là, a constaté le reporter de RT France, qui a filmé la scène en direct sur Facebook Live.

    cu57hj7wiaqazcy

  • Politique,  vidéo

    Conclusion de la manipulation LGBT « Wilfred » : Taieb et Malik* condamnés (màj vidéo)

    Les deux victimes ont longtemps prétendu que la Manif pour tous et les milieux de droite étaient impliqués dans leur agression. Une manipulation que la justice vient de démonter.
    Voir sur Fdesouche

    iawZCP5

    * A noter que la presse néerlandaise mentionne Abdelmalik M. et Redouane K. et non Taieb et Malik

    Rappel 

    le 5/04/2014, Bruno Donnet sur Europe 1, tendait le micro à Wilfred de Bruijn à la veille du procès des agresseurs; voici la présentation tendancieuse établie par l’ancien chroniqueur du Grand Journal :

    Quand Wilfred de Bruijn victime de racailles et Bruno Donnet, pointaient LMPT

  • Non classé

    Police Politique Socialiste : Quand la police demandait à une jeune Russe d’espionner la Manif pour tous (Maj vidéo)

    Addendum:

    Là on touche le fond…..

    lire la communiqué de presse de Gilbert Collard

    ——–

    Brillante étudiante, Anna, 18 ans, a fait l’objet d’un chantage édifiant de la part de la police : elle devait renseigner les fonctionnaires sur les activités de la Manif pour tous ou craindre un « avis défavorable » à sa demande de naturalisation.

    Lire l’intégralité de l’article dans l’édition abonnés du Figaro

    mais aussi sur Libé:

    manif pour tous1 raconte mercredi l’histoire d’«Anna, 18 ans, sommée par la police d’espionner la Manif pour tous». «Alors que ses parents, immigrés en France et installés dans les Yvelines depuis 2004, ont obtenu leurs papiers assez facilement, l’étudiante attend toujours sa naturalisation française», souligne le Figaro, qui parle d’un «interrogatoire édifiant» que la jeune fille aurait subi en septembre au commissariat de Viroflay.

    Dès son entrée dans le bureau, Anna est mitraillée de questions, selon son témoignage:

    «Vous être de droite, je présume ! Est-ce que vous êtes allée à la Manif pour tous ? Et vos amis de prépa ? Et ceux de votre ancien lycée versaillais ?» Le commandant la menace de «mettre un avis défavorable» sur son dossier, à moins que la jeune femme ne se rende à la Manif pour tous du 10 octobre et ne donne les noms de certains participants. Selon son récit, Anna ne se rendra pas à ce rassemblement et confiera ce chantage présumé à ses parents, puis à des professeurs.

  • Média-mensonge et propagande,  Politique,  vidéo

    Manif à Nantes : les antifs saccagent la ville… 10 interpellés à peine.

    Nous nous félicitons de la mobilisation à Nantes contre l’aéroport de Notre Dame des landes. Et on espère que les pouvoirs publics renonceront à ce projet inutile.
    Mais encore une fois le traitement médiatique et politique de cette manifestation par rapport à celle de jour e colère ou de la Manif pour tous, nous semble intéressant à relever, car il en dit long sur la nature du pouvoir socialiste et ses média menteurs.

    Premièrement, beaucoup de média ont prétendu que les débordements ont eu lieu en fin de manif. Or c’est faux. L’extrême gauche que les média se gardent bien de nommer ainsi, a agit dés le début de la manif, au vu et au su de tout le monde.

    On se souvient des Manif pour tous ou celle de Jour de colère. Aucune dégradation n’a été à déplorer à l’occasion de ces évènements. Pourtant ces mouvements furent durement réprimés et dénoncés par les média comme fascistes.
    Ici, rien de tout cela. Manuel Valls a pris soin de faire une distinction entre l’ensemble des manifestants et les groupuscules perturbateurs; alors que pour jour de colère ou la Manif pour tous, le ministre de l’intérieur avait pris un malin plaisir à amalgamer les groupes d’extrême droite avec la majorité des manifestants.

    Ensuite, sur le plan des arrestations, le deux poids deux mesures est sidérant.
    Alors que plusieurs rues de Nantes ont été saccagés par l’extrême gauche, seulement 10 personnes ont été mise en garde.
    Pour Jour de colère, 250 personnes avaient été arrêtées pour au final 3 condamnés.

    Imaginons que les actes qui se sont déroulés à Nantes ce week-end aient été commis par des militants de droites… qu’auraient dit les média et la gauche ? Comment se seraient comportées les forces de police ?

    Ces différences de traitements devraient tous nous faire réfléchir sur ce que nous osons encore appeler la démocratie…..

    saccage1

    saccage2

  • Politique,  vidéo

    Manif pour tous : le mauvais tour de Valls

    Texte de Dominique Jamet

    Pour avoir perdu toute mesure, M. Valls a dû manger sa casquette et a achevé de sombrer dans le ridicule.

    manuel-valls-clown

    Il avait cru voir un bon coup à faire. C’était tentant. Il l’a tenté. Il l’a raté. Une semaine après que l’hétéroclite et inquiétant Jour de colère lui avait permis de ressusciter et d’exorciser le spectre du fascisme qui ne passera pas, Manuel Valls avait évoqué la menace d’un autre Dies Irae. Les incidents publiquement annoncés (et secrètement souhaités) par M. le ministre de l’Intérieur (et des Cultes) n’ont pas eu lieu. Le 2 février 2014 ne laissera pas dans l’histoire la même trace sanglante que le 6 février 1934.

    Si redoutable que soit la mobilisation des beaux quartiers, de la province profonde, de la France éternelle, si inquiétants que puissent être les messieurs en loden, les mamies plus familières de la messe que des barricades, les pères et les mères tranquilles, les mamans poussant leur poussette, les familles traditionnelles (un homme, une femme et leurs enfants), les drapeaux tricolores et les ribambelles de petites silhouettes bleues et roses, il était impossible, même à un reporter de France Inter, du Monde ou de Libération, de prétendre que cette foule pacifique qui défilait sous le ciel ensoleillé de l’Île-de-France mettait notre « fragile » République en danger.

    Pour avoir perdu toute mesure et embouché sans vergogne les trompettes de la dramatisation, M. Valls a donc dû manger sa casquette et a achevé de sombrer dans le ridicule en tentant d’attribuer le maintien de l’ordre public au dispositif disproportionné qu’il avait mis en place plutôt qu’à la sagesse et à l’autodiscipline des manifestants.

    Le président de la République, lui, ne s’y est pas trompé. En rappelant que le droit à la