• Politique

    Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET : “Notre armée est infiltrée”

    1991, Toulon. « Je n’irai pas combattre mes frères, c’est une terre d’Islam ». Voici la réponse d’un matelot à son supérieur en 1991 lors de l’appareillage du porte-avions Foch pour le théâtre irakien dans le cadre de l’opération DAGUET. Ce propos m’a été rapporté par une « mémoire » du renseignement qui occupait d’autres fonctions, alors que j’étais en 2011 officier de liaison de la gendarmerie à la Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense (DPSD) pour la zone Sud, devenue DRSD depuis. 20 ans entre ces deux dates, une génération de plus.

    Tous ceux qui croient que l’islamisation de notre pays et de nos Armées est une fiction se leurrent, comme tous ceux qui la couvrent et font semblant de ne pas la voir alors que leurs responsabilités leur commandent de la dénoncer et de la combattre sont coupables de trahison envers les intérêts fondamentaux de la Nation française.

    2007, Valdahon. Blême, le commandant d’une compagnie de génie combat au 13e Régiment du Génie me dévisage alors que jeune lieutenant en brigade de gendarmerie, le procureur m’avait autorisé à perquisitionner les chambrés d’un soldat, présumé coupable dans une rixe en boîte de nuit la veille au soir, après qu’il avait commis un homicide involontaire.

  • Média-mensonge et propagande,  Politique

    Manipulation médiatique: Depuis plus de 20 ans il ya toujours et seulement 5 millions de musulmans en France.

    Quand les médias vous parlent d’immigration et plus particulièrement de l’islamisation ne les croyaient pas.
    Un rappel sur ce que que disait l’ancien ministre de Chirac, Azouz Begag

  • Politique

    Une victime d’un gang de violeurs pakistanais à Rotherham (G-B) témoigne : « Ils me traitaient de pute blanche et me punissaient car je n’étais pas musulmane. C’était du terrorisme, pas de la pédophilie »

    « En tant que survivante d’un gang de violeurs pakistanais à Rotherham, je veux que les gens connaissent l’extrémisme religieux qui a inspiré mes agresseurs. »

    Ces gangs de violeurs ne sont pas comme des réseaux pédophiles; à la place, ils fonctionnent presque exactement comme des réseaux terroristes, avec à peu près les mêmes stratégies.

    Je me considère comme une survivante parce que je suis toujours en vie. Je fais partie de la plus grande enquête d’abus sexuels commis sur des enfants au Royaume-Uni.

    Adolescente, j’ai été emmenée dans plusieurs maisons ou

  • Politique

    TELFORD : LA TYRANNIE « ANTIRACISTE » A MENÉ À LA « TRAITE DES BLANCHES »

    La « traite des Blanches » est un phénomène ancien qu’on croyait disparu avec la fin de l’Empire Ottoman, puis en raison du déclin de l’ignoble commerce transatlantique de femmes européennes. Du moins, pour ce qui concernait l’Europe occidentale, les malheureuses femmes de l’Est et les jeunes filles roms étant toujours vendues pour être prostituées sur tout le territoire de l’Union européenne. Mais voici que ressurgit un ignoble trafic de jeunes filles violées et prostituées en Angleterre, aujourd’hui sous nos yeux et dans l’indifférence générale. Cette nouvelle traite des blanches est le fait d’une immigration pakistanaise agissant en bande organisée. Récit.

     

    Peu commentées, les affaires de Rotherham et de Telford s’étalent sur plusieurs décennies, concernent des milliers de victimes innocentes et des centaines de criminels répugnants, majoritairement des musulmans issus du Pakistan et du Bangladesh. On estime que plus de 4000 jeunes britanniques ont été abusées dans l’indifférence générale entre le début des années 1980 et nos jours, dans la ville de Telford (Shropshire). Certaines d’entre elles ont été prostituées, d’autres torturées et violées, parfois tuées avec d’autres membres de leurs familles pour éviter qu’elles n’avertissent les autorités sur leur triste sort.  Des centaines d’hommes immigrés ont donc profité des failles du système anglais pour assouvir leurs pulsions les plus malsaines, mais aussi, probablement, combler les frustrations sexuelles nées d’une culture rigide et étouffante.

    Des centaines d’hommes immigrés ont donc profité des failles du système anglais pour assouvir leurs pulsions les plus malsaines, mais aussi, probablement, combler les frustrations sexuelles nées d’une culture rigide et étouffante.

    Comme à Rotherham, cas presque similaire, les travailleurs sociauxavaient pris connaissance des actes commis à Telford plus d’une décennie avant qu’une enquête ne soit lancée, et près de deux décennies avant que les faits ne soient rendus publics. Pourquoi ? Pourquoi fermer les yeux sur des crimes sexuels d’une telle ampleur ? Comment le Royaume-Uni a-t-il pu abandonner son peuple aux prédateurs venus d’ailleurs, alors qu’il était très facile d’appréhender les coupables ? Par peur du « racisme » ?

    L’« antiracisme » poussé à son paroxysme a donc tué. Il tuera aussi demain. À plusieurs reprises, la police a refusé d’enquêter, malgré

  • Non classé

    Pascal Bruckner : «Aujourd’hui, l’antisémitisme vient d’une partie de l’extrême gauche et des musulmans»

    Pascal Bruckner (romancier, essayiste) : «Aujourd’hui, l’antisémitisme d’extrême droite est très minoritaire, il vient d’une partie de l’extrême gauche qui déteste les juifs par anticapitalisme et d’une bonne partie aussi du monde arabo-musulman, puisqu’on a vu que les 10 citoyens français de confession juive qui ont été tués, d’Ilan Halimi à Sarah Halimi, l’ont été par des extrémistes musulmans.»

    https://www.youtube.com/watch?v=zDqlQ0alVlM

  • Non classé

    Philippe Val (Ex-Charlie Hebdo) : « On peut parler de tout en France, sauf de l’islam radical » Philippe Val

    Philippe val est un immigrationiste gauchiste qui nous a empêché de parler librement et nous a traité de racistes pendant des années. Quand tu a été capable de chanter des chansons aussi connes tu devrais aujourd’hui avoir la décence de fermer ta gueule.

  • Politique

    Danemark : le Premier ministre admet l’existence de « sociétés parallèles » musulmanes dans son pays

    Le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen a averti que son pays pourrait voir une montée des «sociétés parallèles» musulmanes et de « no-go zones » et il a promis de prendre des mesures contre ce phénomène.

    Le Premier ministre danois a déclaré que le problème était devenu tellement répandu au Danemark qu’il envisageait l’intervention de l’Etat dans certains domaines. C’est inhabituel pour le Danemark, qui voit rarement le gouvernement interférer dans le fonctionnement des écoles ou définir des règles spécifiques pour le logement.

    « Il s’agit d’être réaliste sur la situation », a déclaré Rasmussen, et il