• Non classé

    Le préfet interdit les prières de rue à Clichy

    Les fidèles de l’ancienne mosquée ont été invités à se rendre dans un autre lieu de culte de la commune, à l’issue d’une médiation avec le préfet des Hauts-de-Seine jeudi.

    Rejoindre le nouveau centre cultuel de Clichy-la-Garenne, dédoubler les offices, trouver un terrain à acheter… Mais, en tout cas, plus de prières de rue. Lors d’une réunion de médiation, jeudi après-midi, sous l’égide du préfet des Hauts-de-Seine, plusieurs pistes de sortie de crise ont été proposées aux fidèles musulmans de cette commune qui, depuis plus de huit mois, priaient dans les rues. Mais d’emblée, le préfet Pierre Soubelet a prévenu: «Les prières de rue, c’est terminé, a-t-il martelé. Il n’y en aura pas demain, ni le vendredi d’après. Ni à Clichy, ni dans les Hauts-de-Seine.»

    Après deux heures et demie de discussions parfois tendues, le maire