Archives par mot-clé : UMPS

Quand Mélenchon appelait à voter François Hollande sans condition.

Toute la fumisterie de Mélenchon et du Front de Gauche est comprise dans cet extrait. Mélenchon et sa bande sont les supplétifs de l’oligarchie immigrationiste et mondialiste:

L’antifascisme cache des intérêts de classe

Entretien avec le géographe Christophe Guilluy sur Causeur

 

Causeur : Comme après chaque poussée du FN, l’ensemble des politiques clame qu’ils ont entendu et que, cette fois, ils vont changer. La classe politique française a-t-elle vraiment compris le message des régionales ?

Christophe Guilluy : Non, les politiques n’en sont tout simplement pas capables ! Le vote FN traduit un vrai conflit de classes. Tant que les élites, politiques mais aussi économiques, culturelles, médiatiques et administratives n’auront pas intégré cette donnée socio-politique, rien ne changera.

Autrement dit, on aura encore droit à l’antifascisme de pacotille. Ne se rendent-ils pas compte que cela n’empêche plus les gens de voter FN ?

Mais en fait, ça marche ! La diabolisation du FN parvient à figer le système. Elle fait office de bouclier idéologique qui arrête toujours le FN même quand celui-ci rassemble plus d’un quart de l’électorat. Mais il faut bien comprendre que le sujet n’est pas le FN : en réalité, comme l’a avoué Lionel Jospin, « la lutte antifasciste n’est que du théâtre » qui vise à ne jamais remettre en cause des choix économiques et sociétaux faits il y a plusieurs décennies.

Continuer la lecture de L’antifascisme cache des intérêts de classe

UMPS: Valls favorable à la fusion des listes républicaines en Nord-Picardie

D’après ce que je peux entendre, et ce qui remonte du terrain, il semblerait que dans les coulisses les états majors de LR et du PS se rencontrent pour orchestrer des pactes anti- FN. Des choix semblent déjà avoir été fait.

L’oligarchie franc-mac et immigrationiste sait se défendre. Un jour les français se rendront compte que le bulletin de vote ne suffit plus et ce jour là peut-être les têtes plates de l’umps tomberont… dans le vrai sens du terme.


Décidé à tout faire pour empêcher Marine Le Pen de prendre la région Picardie-Nord-Pas-de-Calais – celle où le Front national est selon lui le plus dangereux – le Premier ministre affirme à qui veut l’entendre qu’il ne faut « rien exclure ».

Certes, il reste pour l’instant prudent : il dit attendre (avec impatience) les futurs sondages pour voir si la tête de liste PS Pierre de Saintignon décolle ou non et considère de toute façon que seuls les résultats du premier tour des régionales permettront de fixer définitivement une stratégie. Mais en attendant, Manuel Valls préfère anticiper et lancer le débat plutôt que de devoir improviser au soir du 6 décembre.

mac-bertrand

Le chef du gouvernement, qui étudie les sondages de près, constate qu’aujourd’hui Marine Le Pen est donnée gagnante avec au moins cinq ou six points d’avance au second tour dans tous les cas de figure.

Même si la gauche parvenait à se hisser au second tour en doublant Xavier Bertrand, cela ne changerait rien au problème : le FN prendrait les rênes de la grande région nordiste. Manuel Valls doute par ailleurs que le retrait de l’une au l’autre des listes, de droite ou de Continuer la lecture de UMPS: Valls favorable à la fusion des listes républicaines en Nord-Picardie

A Puteaux, une candidate FN et son enfant handicapé sont expulsés par l’office municipal HLM

L’UMPS est prêt à tout mettre en œuvre pour dissuader toute forme d’opposition patriotique à sa politique totalitaire et remplaciste.

Il serait temps que les français se réveillent.


Article du Parisien

Puteaux, jeudi 21 mai 2015. Rosa Congalves s’est retrouvée à la porte de son logement d’une résidence de l’office municipal HLM de Puteaux, alors que la mesure d’expulsion était suspendue. Son avocate a obtenu sa réintégration dans les lieux
Puteaux, jeudi 21 mai 2015. Rosa Congalves s’est retrouvée à la porte de son logement d’une résidence de l’office municipal HLM de Puteaux, alors que la mesure d’expulsion était suspendue. Son avocate a obtenu sa réintégration dans les lieux

En pleine campagne électorale à Puteaux, où les municipales se rejouent le 14 juin, la mésaventure d’une candidate du Front National risque d’attiser les tensions entre les frontistes et les partisans du maire sortant.

Mercredi soir, Rosa Congalves a trouvé la porte de l’appartement où elle vit avec son fils handicapé de 24 ans condamnée, et la serrure changée par un huissier. L’expulsion de cette habitante de la résidence des Fontaines est l’aboutissement d’une longue procédure initiée par l’office municipal HLM, présidé jusqu’au 11 mai par Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP), qui a perdu tous ses mandats avec l’annulation des élections 2014. «Mme Ceccaldi connaît ce dossier mais elle n’a pas donné l’ordre d’expulser puisqu’elle n’est plus présidente de l’office», assure son directeur de campagne, «Et le bail du logement n’est pas au nom de cette dame».

En effet, le fils de Rosa, déficient intellectuel, vivait dans cet appartement avec son père, décédé en 2008. «Le fils a demandé la transmission du bail à son profit à l’office HLM de Puteaux, le tribunal d’instance de Puteaux ne l’a pas permis», explique le cabinet Gallet qui défend le jeune homme, «Nous avons saisi la cour d’appel de Versailles qui a décidé en février 2013 la suspension de l’exécution du jugement du tribunal d’instance de 2012». Et la cour d’appel devait se prononcer le 2 juin sur le fond du dossier… Le cabinet d’avocats estime que l’expulsion et le changement de la serrure représentent une violation de domicile et de décision de justice, il dépose une plainte contre l’office HLM, qui est à l’origine de la demande d’expulsion, et un recours administratif contre les représentants de l’Etat qui ont autorisé l’expulsion. Pour les avocats, c’est l’éternelle histoire du pot de fer contre le pot de terre, de particuliers qui luttent contre «un gros appareil».

Pour Rosa, deuxième colistière sur la liste FN de Gérard Brazon, c’est surtout symbolique du Continuer la lecture de A Puteaux, une candidate FN et son enfant handicapé sont expulsés par l’office municipal HLM

La Cour des comptes s’alarme de la politique d’asile en France

2 milliards d’Euros par an, 1% des déboutés expulsés : le rapport explosif de la Cour des comptes

Voir le document en fin d’article

Comme c’est bizarre… l’immigration ne serait plus une richesse pour la France.

Rappel: depuis 30 ans l’immigration en France c’est en moyenne 200 000 immigrés légaux/an + 110 000 illégaux/an. Soit 310 000 en 1 an.
En 5 ans Nicolas Sarkozy a fait entrer plus de 1,5 millions d’immigrés.

tracts-immigration-608

Les hauts magistrats dénoncent notamment le coût de la politique d’asile en France…

La politique d’asile en France, dont le coût avoisine les 2 milliards d’euros par an, «est au bord de l’embolie» et n’est «pas soutenable à court terme », selon un document de la Cour des comptes révélé lundi par Le Figaro.

Source

Ce document confidentiel est un «relevé d’observations provisoires», «une sorte de rapport d’étape», précise Le Figaro, alors que débute mercredi l’examen par le commission des lois du Sénat d’un projet de loi réformant le droit d’asile.Selon ce document, « la politique d’asile est devenue la principale source d’arrivée d’immigrants clandestins en France ».

Le rapport pointe «une hausse de la demande d’asile jusqu’en 2013 pour atteindre 66.251 dossiers déposés», des «délais de procédure qui s’élèvent à deux ans environ» et « une concentration des demandes sur certains territoires, en particulier l’Ile-de-France».

Les déboutés restent en France

La Cour des comptes a procédé au calcul des «dépenses totales effectuées pour les demandeurs d’asile» et conclut à une hausse de 60% en cinq ans: «pour les demandeurs d’asile, le coût global s’élèverait à 990 millions d’euros environ en 2013, contre 626 millions d’euros en 2009», soit un coût par demandeur de 13.724 euros.

Pour les déboutés, le montant des dépenses «serait équivalent à celui consacré aux demandeurs d’asile», à savoir un milliard d’euros par an et un coût moyen par débouté «allant jusqu’à 5.528 euros». De ces calculs découle une facture globale de 2 milliards d’euros par an.

La Cour souligne également que, «malgré l’obligation de quitter le territoire français (OQTF) qui leur est notifiée, seul 1% des déboutés sont effectivement éloignés». La majorité des déboutés «reste en situation irrégulière en France».

Un guichet unique recommandé

Continuer la lecture de La Cour des comptes s’alarme de la politique d’asile en France

UMPS : A Valenciennes le PS (7%) soutient l’UDI ( 45%) contre le FN (18%)


 Le PS (7,2%) a appelé lundi ses électeurs à voter au second tour de la législative partielle à Valenciennes pour Laurent Degallaix (UDI), face à Jean-Luc-François Laurent (FN), a annoncé le premier secrétaire du PS dans le Nord, Gilles Pargneaux.
Source

Le maire de Valenciennes Laurent Degallaix, le successeur désigné par Jean-Louis Borloo, arrive largement en tête (47 %). Il affrontera au second tour, dimanche prochain, le représentant du parti Bleu Marine, Jean-Luc François Laurent (18,69 %).

La gauche est en déroute, même dans ses fiefs historiques.

<br />
Le maire de Valenciennes Laurent Degallaix arrive largement en tête.<br />
Photo Didier Crasnault </p>
<p>VDNPQR<br />

LES RÉSULTATS

Laurent Degallaix en tête chez lui…

Le maire UDI de Valenciennes a rassemblé chez lui 3476 voix. Il arrive loin devant le dissident du clan Borloo, Didier Legrand (1220 voix). Jean-Luc François Laurent (FN) arrive en troisième position (785).

….et dans 19 communes sur 20

C’est dans la plus petite commune de la circo, Rombies-et-Marchipont que le premier résultat nous est parvenu. Laurent Degallaix (UDI-UMP) y arrive en tête avec 105 voix devant Jean-Luc François Laurent (FN), 43 voix.

Il est aussi en tête à Condé-sur-l’Escaut, Saint-Saulve (où il réalise son meilleur score), Quarouble, Thivencelle, Curgies, Préseau, Crespin et Wallers.

Le FN de Jean-Luc François Laurent en tête à Petite-Forêt

Le candidat du parti Bleu Marine rassemble dans cette ville de gauche 294 voix. Il arrive devant Laurent Degallaix (225). Le communiste Patrick Kolebacki arrive en troisième position (209 voix). C’est la seule commune qu’il remporte, mais arrivant ailleurs quasiment toujours en seconde position, le Frontiste se qualifie au second tour.

Le Front de gauche en déroute

Les fiefs du PCF ont vu leur poulain Patrick Kolebacki à la traîne. À Marly, il ne compte que 324 voix, alors Laurent Degallaix (UDI) en engrange 884. Le communiste échoue même en troisième position, derrière le Frontiste Jean-Luc François Laurent (460). Même podium à Onnaing avec Laurent Degallaix à 527 voix, le FN à 337 et Patrick Kolebacki à 323. Même chez lui à Quiévrechain, il s’efface encore devant le maire de Valenciennes, à quatre voix près (263 contre 267) ; le Frontiste y enregistre 181 voix.

Florian Philippot réagit aux propos de Hollande sur la sortie de la France de l’Histoire (vidéo)

C’est en restant dans l’Europe telle qu’elle ait que la France est en train de sortir de l’Histoire. François Hollande le sait, et c’est d’ailleurs l’objectif de la politique menée par l’UMPS depuis 30 ans.
La campagne que mène le PS est dépourvue de tout argument. Comme lors des référendums, ils usent de la peur, de l’insulte, de la diffamation, de la magouille, de la propagande…

Vous remarquerez l’insupportable francophobie de l’innommable militante sioniste Ruth El Krief…. (voir son portrait sur ojim). Un pur produit de la caste.

TAFTA expliqué pour les nuls… et les Citoyens !

Aucun média ne vous en parle. Et pourtant le traité transatlantique va nous mettre de nouveaux boulets au pieds. Pensez-vous que les membres de l’UMPS qui sont à la manœuvre dans ces négociations méritent d’être réélus lors des prochaines élections européennes ?.

——-

Cela fait plus de 20 ans que des accords de libre-échange entre les États-Unis et l’Europe sont tissés plus ou moins largement et plus ou moins en marge du cadre multilatéral de l’OMC. Depuis le dernier cycle de Doha suspendu en 2006, la stratégie alternative des accords bilatéraux s’avère plus que jamais prometteuse. Aussi, cette fois encore, mais plus durement, l’accord commercial transatlantique TAFTA est dans les tuyaux. Plongée dans ce tas de dossiers à petits caractères.

ko5s

Plus de 20 ans. Oui, oui. Si les médias audiovisuels français sont très discrets sur le sujet, il convient de vous éclairer pour susciter et provoquer le débat dans l’opinion publique.

TAFTA ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ce texte sans jamais oser le demander.

Les grandes lignes

Le Trans-Atlantic Free Trade Agreement (TAFTA) est un projet d’accord commercial entre l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis (EU).

D’autres acronymes existent pour s’y perdre : TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership), PTCI (Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement), GMT (Grand Marché Transatlantique), APT (Accord de Partenariat Transatlantique).

Union européenne et États-Unis sont deux espaces qui totalisaient 45% du PIB mondial en 2012. 820 millions de consommateurs. Pas peanuts.

Le projet actuel a pour but principal d’abaisser les barrières douanières qui existent encore, d’harmoniser les normes entre les deux parties, etc. afin que les marchandises, les services et les capitaux circulent mieux, plus vite, plus loin.

« L’accord doit prévoir la libéralisation réciproque du commerce et de l’investissement des biens et des services, ainsi que les règles sur des matières ayant un rapport avec le commerce, avec un accent particulier sur l’élimination des obstacles réglementaires inutiles. L’accord sera très ambitieux allant au-delà des engagements actuels de l’OMC. L’accord s’imposera à tous les niveaux de gouvernement »

Selon le Centre for Economic Policy Research (CEPR, mandaté pour évaluer les effets de TAFTA à l’horizon 2027 !), il en résulterait, dans le scénario le plus ambitieux (!!), une hausse du PIB de 119 milliards d’euros pour l’UE (soit 0.5%, ou encore 545 euros par ménage), de 95 milliards de dollars aux USA (soit 0.4% du PIB et 655 euros par ménage) et la création de 400 000 à 500 000 emplois.

Comme le recoupe Jacques Berthelot dans son étude, le plus surprenant est que le CEPR arrive à montrer que cette libéralisation largement mondialisée des échanges aboutirait simultanément à une amélioration de l’emploi et de l’environnement aussi bien dans l’UE qu’aux USA, que dans toutes les autres régions du monde !…

Petit historique Continuer la lecture de TAFTA expliqué pour les nuls… et les Citoyens !