Covid-19 : Une surmortalité deux fois plus élevée en France chez les personnes nées à l’étranger

En 2020, avec la pandémie de Covid-19, les décès ont fortement augmenté en France : + 9 % par rapport à 2019, toutes causes de décès confondues. Les décès de personnes nées à l’étranger ont augmenté deux fois plus que ceux de personnes nées en France : + 17 % contre + 8 %.

En mars et avril 2020, toutes causes confondues, les décès de personnes nées à l’étranger ont augmenté de 49 % par rapport à la même période en 2019, contre + 23 % pour les décès de personnes nées en France. La hausse a été la plus forte pour les personnes nées en Afrique (+ 55 % pour les décès de personnes nées au Maghreb, + 117 % pour celles nées dans un autre pays d’Afrique) ou en Asie (+ 92 %).

Entre septembre et décembre 2020, les décès de personnes nées à l’étranger ont également augmenté davantage que ceux des personnes nées en France, mais l’écart est moindre qu’en première vague : + 26 % par rapport à la même période en 2019, contre + 16 % pour les décès de personnes nées en France. Contrairement à la première vague, la hausse a été plus marquée pour les personnes nées au Maghreb (+ 36 %) que pour celles nées dans un autre pays d’Afrique (+ 29 %) ou en Asie (+ 33 %).

Les décès sont les plus fréquents aux âges élevés. Mais, lors des deux vagues, ils ont aussi nettement augmenté avant 65 ans pour les personnes nées à l’étranger.

Insee