Économie, Écologie...

La dette de la France crève officiellement le plafond des 2000 milliards d’euros

L’Insee annonce ce matin que l’endettement de la France a atteint 95,1% du PIB à la fin du 2ème trimestre.

Cette fois, ça y est. La dette française a officiellement dépassé le seuil des 2.000 milliards d’euros. A la fin du 2ème trimestre 2014, elle atteignait 2023,7 milliards exactement, selon les données publiées ce mardi matin par l’Insee. Ce qui équivaut à un endettement de 95,1% du PIB.

Le chiffre sera dans toutes les têtes, alors que le gouvernement doit présenter mercredi le projet de loi de Finances pour 2015. Bercy devrait d’ailleurs annoncer à cette occasion que la dette du pays va se rapprocher dangereusement des 100% du PIB l’an prochain. De fait, tant que le déficit public ne s’améliore pas nettement (il faudrait qu’il repasse au moins sous la barre des 3% du PIB), aucune amélioration n’est envisageable.

Cela fait de nombreux mois -voire de nombreuses années- que la situation de notre endettement inquiète. A titre de comparaison, il était de 12% en 1974, 20% en 1981, 50% en 1994 et 60% en 2002.

La Cour des comptes, rapport après rapport, tire la sonnette d’alarme sur le sujet. Son

premier président, Didier Migaud, juge depuis un certain temps déjà que le niveau atteint par la dette «place notre pays dans une zone dangereuse» et que «les efforts jusqu’ici engagés ne suffisent pas à nous en dégager». A la veille de l’été, il indiquait que la dette «est supérieure à la moyenne de la dette de la zone euro, c’est la première fois», précisant qu’elle a augmenté «de 1.300 euros par Français en un an». …

Le Figaro

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE