Politique,  vidéo

Discours d’Alain Lamassoure sur le FN : fin de la récréation (+ vidéo Marion Maréchal Le pen)

Communiqué de Presse du Front National

M. Lamassoure, désespérément en quête de notoriété, contesté au sein de sa propre formation politique tant il est un pantin du système europoïde, est devenu aux yeux des médias l’arbitre attitré de l’activité des députés du FN au Parlement européen, comme de la cohérence, de l’homogénéité ou du bien fondé de leurs votes. Le principal défaut des députés FN, aux yeux de M. Lamassoure, est sans doute de ne pas voter comme M. Lamassoure. On y survivra très bien.

Mais petite question ? Quel le bilan de M. Lamassoure ? Si nous reprenons ses propres sources, le site Votewatch financé, entre autres, par George Soros (tout un programme !), il est évident que M. Lamassoure ferait mieux de se taire :
– Sa participation aux votes est plus faible que celle de Bruno Gollnisch !
– Il a fait autant d’interventions en plénière que Marine Le Pen, alors que les petites magouilles internes entre grands groupes lui ont donné la présidence d’une commission parlementaire.
– Sa cohérence avec le vote de ses collègues de l’UMP est inférieure à celle des députés FN entre eux. Soyons généreux : reconnaissons qu’il peut avoir aussi de petits moments de distraction au cours de ces séances marathon que sont les heures de vote du PE. Mais il se veut un vrai « pro », et cela fait tache dans le tableau.

En revanche, sa cohérence avec les votes de son groupe, le PPE, est absolument remarquable.

Et pour cause : les statuts même du groupe PPE exigent une discipline de vote absolue de

ses membres. Une sorte de mandat impératif, pourtant rigoureusement interdit par la Constitution française, qui en fait un valet des composantes dominantes de son groupe politique, en l’occurrence la composante allemande.

M. Lamassoure ferait mieux de se concentrer sur la manière de défendre le programme indigent du parti qui l’a investi, en se résignant, le temps de la campagne, à mettre en veilleuse ses convictions personnelles, qui le poussent à tout approuver qui peut nuire à la France et servir Bruxelles, Berlin et Francfort. Et de faire oublier qu’il a été, malgré tout, un député de seconde zone pour son propre parti et son propre groupe.

Vous remarquerez qu’aucune question sur le programme du FN sur l’Europe n’est posé par la journaliste. Avez vous déjà entendu ce type d’interview pour les autres partis ?


Marion Maréchal-Le Pen sur l'Europe : "nous… par franceinter

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE