Politique,  vidéo

Edouard Martin, le traitre de Florange au service de l’europeïsme destructeur. (vidéo)

Edouard Martin est un militant de la CFDT. Autant dire un petit soldat du socialisme français. Ce syndicat ne peut en effet plus cacher sa proximité avec la mafia PS. Comme la CGT avec le PC et le parti de gauche. Et SUD avec le NPA. C’est bien le problème de la France d’ailleurs. Ses associations humanitaires, ses organisations racialistes qui se présentent comme anti-racistes, Ses milices staliniennes de l' »anti-fascisme », ses syndicats, sont des centres de formation pour futurs candidats socialistes, communistes, Mélenchonistes, verts, trotskyste…

Le tout financé avec nos impôts.

Edouard Martin va à la gamelle du PS en se présentant comme tête de liste aux européennes. Il va tenir la pelle aux fossoyeurs qui creusent le trou dans lequel on enterre le peuple français. Edouard Martin appartient à une organisation qui a voté l’ensemble des traités européens. À l’instar de la CGT, la CFDT n’a pas caché sa volonté de voir Sarkozy remplacé par Hollande. C’est ce syndicat qui a signé en début d’année l’accord national interprofessionnel, véritable guillotine pour les salariés français. C’est la CFDT qui vient d’accepter l’allongement de la durée de cotisation qui porte la retraite à 66 ans, alors qu’en 2010, ils manifestaient, main dans la main avec le PS, contre cette proposition.

Il n’est pas étonnant de voir aujourd’hui le représentant de la CFDT, Edouard Martin, trahir ses engagements… c’est ce qu’on lui a appris au sein de son syndicat.

Le traitre de Florange dit vouloir continuer la lutte pour la sidérurgie. Là encore, nous sommes rassurés, Edouard Martin ne s’est pas trompé de boutique : il ment comme un socialiste.
Car le groupe PSE auquel appartient le PS au parlement européen considère la libre concurrence, l’euro, le dumping social, la mondialisation, l’Europe fédérale, la lutte contre le protectionnisme comme devant être l’alpha et l’oméga de la politique à mener partout en Europe. En rejoignant le PS Edouard Martin, ami intime de l’inculte ministre de la culture, aurélie Filippétti, sait parfaitement qu’il ne pourra jamais défendre les intérêts des salariés.

Son seul acte de bravoure est donc d’oser faire aujourd’hui un joli bras d’honneur à tous ses amis de Florange.

Oui Edouard martin est un traitre… il est donc bien socialiste.

Il y a un an le Front National rencontrait Edouard Martin. (12 décembre 2012)

Extrait du texte écrit par Fabien Engelmann (FN) après sa rencontre filmée par M6 avec Edouard Martin.

Le Front national rencontre Edouard Martin de la CFDT : un débat stérile face à un syndicaliste sectaire et adepte de la pensée unique

(…) Rendez-vous est pris, mercredi 19 décembre à 18h30, dans les bureaux des syndicats à Florange. Je tiens à préciser que j’ai été prévenu la veille de ce débat et que j’ai demandé un huis clos afin d’éviter tout dérapage avec d’autres syndicalistes ou milices gauchistes.

Ce débat qui a duré 1h30 a permis de montrer le vrai visage d’Edouard Martin à savoir celui d’un défenseur de la mondialisation et de l’immigration incontrôlée, d’un idéologue social-démocrate, d’un homme sectaire ne supportant aucune contradiction, se permettant de me couper constamment la parole et même de me menacer physiquement uniquement à cause de nos différences d’idées. M. Martin, gardez votre calme. (…)

Présidente du FN et députée au Parlement Européen, Marine Le Pen a été l’une des premières à défendre une nationalisation temporaire du site Arcelor-Mittal de Florange-Hayange, à dénoncer les 60% d’acier français importés, à proposer des protections intelligentes aux frontières contre la concurrence internationale déloyale et enfin une priorité donnée à l’acier produit en France pour la consommation nationale.

Mais tout cela Monsieur Martin n’en a que faire, il préfère accueillir, tel un roi, son ami François Hollande juste avant la présidentielle refusant bien sûr, avec les autres syndicats, la venue de Marine Le Pen sur le site.

Après les trahisons de l’UMP et la fermeture de l’usine de Gandrange, cette gauche d’apparence au service du mondialisme vient de montrer ses véritables objectifs, trahissant une fois de plus l’espoir des salariés en refusant une nationalisation temporaire, préférant donner un chèque en blanc au patron multimilliardaire Mittal.

La vidéo de M6

Source

Le 6 décembre 2012, des sanglots dans la voix, Edouard Martin s’adresse directement à François Hollande, qu’il accuse d’avoir menti en promettant de sauver son site :

Vous attendez quoi ? Qu’il y ait un malheur ici ? Et bien nous, nous allons être votre malheur si vous ne cessez pas ce mensonge, cette tromperie.
C’est une promesse, et nous on a l’habitude de les tenir nos promesses. Voilà ce qu’on tient à dire ! Et à partir d’aujourd’hui, on prend possession de l’usine.


L’appel d’Edouard Martin à François Hollande par ITELE

Edouard Martin fait parti d’une grande lignée d’opportunistes que les écrivains comme Balzac ou les chanteurs comme Dutronc ont si bien su décrire…

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE