Politique

Des élus et sympathisants LR appellent à « battre Le Pen, un devoir national »

On dirait que le petites barons du Sud-Est qui se sont fait élire grâce à la gauche ont peur de disparaitre du paysage politique après les législatives…

Une quinzaine de membres du comité « Riposte républicaine », mis en place par Christian Estrosi pour lutter contre le Front national, appellent à faire barrage au parti d’extrême-droite et à « lever le voile sur l’imposture frontiste ».
Nous sommes à 36 jours d’une élection majeure pour notre pays: celle de la dernière chance. Les Français sont excédés par un quinquennat calamiteux qui aura été jalonné de renoncements et de trahisons. Le résultat aujourd’hui est accablant : 1 million de chômeurs supplémentaires, 90 milliards d’euros d’impôts en plus, une autorité de l’Etat qui est plus affaiblie que jamais et une sécurité menacée. […]

Ce terrible constat, c’est la réalité d’un échec. Celui de la gauche française qui, en trahissant toutes ses promesses, a fait le lit de l’extrême droite. Mais l’honnêteté impose de dire qu’en laissant le Front national et le clan Le Pen développer leurs arguments sans y répondre, en laissant s’installer le sentiment d’une dédiabolisation sans la contester, en permettant au Front national de capter un électorat populaire auquel nous ne parlons plus, l’ensemble des partis républicains a laissé le champ libre aux sirènes du populisme. C’est en partant de ce constat et parce que notre volonté d’alternance est aussi forte que les attentes des Français que, nous, hauts fonctionnaires, économistes, professeurs d’université, agriculteurs, artistes, entrepreneurs, élus, avons décidé de faire de ces 44 jours de campagne, 44 jours de combat. […]

Cette colère, non seulement nous l’entendons mais nous la partageons. Notre devoir, est d’une part de proposer les réformes qui feront de l’avenir une espérance mais aussi de dénoncer la mascarade du Front national. Il y a urgence à dénoncer le coût économique, social, humain, du projet de Marine Le Pen. Nous voulons alerter les ouvriers, les artisans, les commerçants, les agriculteurs, les chefs d’entreprises, les retraités… Si vous portez Marine Le Pen au pouvoir, vous serez ruinés! Un week-end, Madame Le Pen viendra devant les Français pour leur expliquer que la situation dans laquelle est a plongé la France l’oblige à ponctionner 30% de l’épargne de chaque Français. Livret A, P.E.L, Assurance Vie, tout y passera. Une vie de labeur pour in fine payer les délires idéologiques de l’extrême-droite. Ce que nous propose Madame Le Pen, ce n’est ni plus ni moins qu’une expérience. Ce genre d’expérience dont on ne se relève pas.Mais la France et les Français ce ne sont pas des rats de laboratoire!

Tribune co-signée par Christian ESTROSI, Président de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (et président du Comité riposte), Renaud MUSELIER, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Député européen, Jean ROTTNER, Maire de Mulhouse, Vice-président de la Région Grand-Est, Christian SAINT-ETIENNE, Philippe DALLIER, Sénateur Maire des Pavillons-sous-Bois, Président délégué du groupe LR au Sénat, Philippe VITTEL, Député du Var, Vice-président de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Maël de CALAN, Conseiller départemental du finistère, Dominique BLUZET, Directeur de Théâtres, Maud FONTENOY, Navigatrice, Vice-présidente de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Bernard ASSO, Avocat, Maître de conférences, Christian VALLAR, Professeur de droit, Doyen de la Faculté de droit et sciences politiques de Nice, Avocat, Xavier LATOUR, Vice-doyen de faculté, professeur de droit, Christian CHRESTIA, Avocat, Maître de conférences, Olivier GUERIN, Professeur de gérontologie, Vice-président du CNR Santé, Jean-David BENICHOU, Chef d’entreprise, Tahar SAIAH, Ancien Maitre de conférence.

Le JDD

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE