Enfin la Sécu reconnaît devant la commission d’enquête sur la Fraude Sociale qu’il y a 2,4 millions de « fantômes » percevant des prestations sociales.