Économie, Écologie...

Et si l’Algérie entrait dans le capital de PSA Peugeot Citroën…

Voilà comment fonctionne l’économie en Europe : la commission européenne donne 45 millions d’euros à l’Algérie. Et cette dernière s’achète des parts de peugeot avec l’assentiment de François Hollande et des marchés financiers. Elle n’est pas belle la vie ? Après avoir baissé son pantalon devant l’Allemagne lors des négociations sur la recapitalisation d’EADS, le gouvernement français cherche maintenant à vendre une partie de Peugeot aux oligarques Algériens corrompus par la manne des pétrodollars….

on creuse, on creuse, on creuse….

– – – – – – – – – – – – –

Et si l’Algérie entrait dans le capital de PSA Peugeot Citroën…

Source : la tribune

Et si l’Algérie, qui veut à tout prix se doter d’une industrie automobile, volait au secours de PSA? L’idée d’une participation algérienne au capital du constructeur français commence à faire son chemin entre les deux pays. Le sujet a même été évoqué lors de la visite à Alger fin novembre de l’envoyé spécial du président François Hollande pour les relations économiques entre les deux pays, Jean-Pierre Raffarin. « La France accepte bien volontiers que des intérêts algériens entrent au capital de ses entreprises, grandes ou petites. Cela relève de la décision des autorités algériennes et des entreprises concernées. C’est un sujet qui a été abordé au cours de récents contacts franco-algériens », a déclaré Jean-Pierre Raffarin à l’issue de sa visite au quotidien TSA.

L’Algérie au capital de Peugeot ? La Bourse séduite…

Le titre du français PSA Peugeot Citroën bondissait mercredi à Paris, soutenu par un article du site d’informations économiques Latribune.fr évoquant une possible entrée de l’Algérie au capital.

Pour l’Elysée, cela serait faire d’une pierre deux coups : renforcer la coopération économique avec l’Algérie tout en apportant de l’argent frais à un fleuron national mal en point…

La hausse du titre PSA intervient également alors que le groupe envisage 1.500 départs naturels non remplacés d’ici à mi-2014, qui s’ajouteront aux 8.000 postes supprimés dans le cadre de sa restructuration annoncée en juillet, a-t-on appris mardi de sources syndicales.

One comment on “Et si l’Algérie entrait dans le capital de PSA Peugeot Citroën…

  1. Julian drit on said:

    Je ne vois pas le mal de sauver un grand contructeur automobile francais tel que Peugeot grace a l’entree des Algeriens dans le capital …
    Si les francais ne peuvent pas s’auto-financer, c’est peut etre le temps de se remettre en question. Et quand on est dans le « caca » pour rester poli… On ne peut pas se permettre de faire la finie bouche. A bon entendeur.