Politique

Fin de la France : le stupide Ayrault crache le morceau !

Décidément, qu’il reste en France, avec l’affaire Léonarda, ou qu’il parte nous représenter à l’étranger, Hollande réussit l’exploit de faire rire le monde entier à ses dépens. Après avoir confondu les Japonais et les Chinois, les Tunisiens et les Egyptiens, inventé la Macédonie, il a, à l’occasion de l’enterrement du nouveau messie Mandela, encore réussi à se faire remarquer, avec l’inoubliable « Il est où l’avion ? » qui fait se marrer la France entière aux dépens de son pathétique président de la République.

Mais c’est de Matignon qu’est venue la plus grosse gaffe. L’incapable qui nous sert de Premier ministre a montré qu’il était également un imbécile. Il a réussi, en commandant un rapport dont il a osé se féliciter de la qualité des travaux, à montrer brutalement à la France entière à quoi se résumait la vision de ses dirigeants actuels : fin de l’intégration, fin de la République, fin de la laïcité, préférence immigrée, communautarisme et police de la pensée, au nom de la lutte contre les discriminations. Une déclaration de guerre aux Français et à la France, qualifiée de territoire « arabe oriental », la volonté de mettre fin à un modèle républicain qu’ils ont déjà bien abîmé. Un truc tellement énorme que toute la classe politique et médiatique s’est réveillée, comme l’ont montré les premiers articles de Gérard Brazon, Lazare Zylbergleitt, Josiane Filio ou Caroline Corbières, qui, complétant l’article de la remarquable Malika Sorel, dans Le Figaro, ont tout dit.

Nous avons le plaisir d’offrir à nos lecteurs les noms des brillants experts, sans doute bien planqués dans les innombrables fromages d’une République sur laquelle ils crachent, qui ont commis ce torchon, supervisé quand même par dix ministères, pas moins.

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/refondation-de-la-politique-d-integration

http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/fichiers_joints/composition_des_groupes_de_travail_3.pdf

Parmi ceux-là,voilà une caricature de tous ces imposteurs qui font du vent, utilisent des mots pompeux, multiplient les commissions Théodule pour faire semblant de servir à quelque chose et pompent des subventions par milliards… qui seraient bien plus utiles ailleurs.

Le rapport Ayrault n’a pourtant fait que reprendre le programme du laboratoire d’idées socialiste Terra Nova, qui préconisait d’en finir avec le cœur de la gauche, le salariat et les ouvriers, et de les remplacer par de nouveaux venus, issus de la diversité.

Il n’a fait que relayer les thèses des Verts, et notamment de sa nouvelle cheftaine, Emmanuelle Cosse (compagne de Denis Beaupin), qui préconise sans le moindre complexe la fin de la France, devenue une simple région d’une Europe fédérale au service de la mondialisation libérale. Il y a dans ces propos une véritable question de fond : les Verts peuvent-ils rester dans le gouvernement d’un pays dont ils réclament la disparition ?

Ce rapport n’a fait que confirmer les propos ahurissants du ministre Lamy, qui ose avouer que les écolo-socialistes sont au pouvoir grâce au vote immigré : « je les vis autrement que comme on en parle régulièrement, pour moi ils sont en attente ; les citoyens qui y vivent ont été touchés plus durement que les autres par la crise : fractures territoriales entre zones et mais aussi entre villes. Nous leur devons beaucoup : ce sont eux qui ont fait la différence au moment des élections présidentielles et législatives : c’est un devoir, ils nous ont mis au pouvoir, nous avons le devoir de répondre à leurs attentes.«

Décodage : les Suédois protestants des quartiers populaires nous ont fait gagner, on leur doit une reconnaissance du ventre.

Bien évidemment, c’est tellement énorme, à quelques semaines des élections municipales et européennes, qu’on assiste à un rétropédalage spectaculaire. Les faux-culs du gouvernement font tout, Valls en tête, pour se démarquer de ce rapport accablant. Mais le mal est fait, les Français ne sont pas stupides, et chacun aura compris, même les plus aveugles, que ce gouvernement et ses complices veulent la fin de la France, et la disparition des Français.
Ri7ayrault-valls-taubira

La bêtise d’Ayrault, qui a commandé et impulsé ce travail, est d’avoir craché le morceau. Ce rapport traduit trop brutalement des objectifs que ce gouvernement, depuis 18 mois, met en place, méthodiquement.

Il voulait d’abord accorder le droit de vote aux étrangers. Faute de rapport de forces suffisant, Valls a régularisé 10.000 clandestins de plus que l’an passé, et accéléré les naturalisations, n’oubliant pas qu’il doit, comme toute la clique gouvernementale, sa place aux nouveaux venus et au survote musulman.

Taubira accélère la libération de détenus multirécidivistes, presque tous issus de la diversité, quand Samuel et Esteban sont toujours en prison, ainsi que William et Monique, d’Aigues-Mortes. Quant aux bijoutiers qui ont le malheur de tirer pour ne pas se faire tuer, ils sont victimes d’un véritable harcèlement judiciaire de la part de magistrats adeptes des thèses du Syndicat de la Magistrature. On voit même à présent des violeurs arrêtés, et ne pas être emprisonnés sur le champ !

Touraine a supprimé la franchise de 30 euros pour les étrangers pouvant bénéficier de l’AME, quand nos compatriotes voient le remboursement de leurs soins diminuer, et leur taux d’imposition exploser.

Valls, qui se fend de grands discours sur la République et la laïcité, passe son temps, en violation de la loi de 1905, à lécher les babouches musulmanes, et à rompre le jeûne du ramadan, à la moindre pécadille sur une mosquée, quand il reste totalement silencieux sur les vandalisations d’églises, dix fois plus nombreuses.

Peillon a remis en cause toutes les circulaires qui limitaient la présence de faux étudiants étrangers, et leur retour obligatoire à la fin de leurs études. Il minimise la descente aux enfers de l’Education nationale, refusant d’y voir la conséquence d’une politique égalitariste qui nivelle tout le monde vers le bas… et interdit aux enfants d’origine modeste de s’en sortir, comme avant, par le travail.

La politique criminelle de ce gouvernement, depuis son élection a deux objectifs : d’abord briser l’Etat-Nation français, et transformer notre pays en une région d’une Europe fédérale. Ensuite, accélérer, par une immigration toujours plus importante et la démographie qui va avec, l’islamisation du pays, de manière irréversible. Michel Onfray lui-même prévoit une France et une Europe passées sous contrôle musulman dans un délai de 50 à 70 ans. Cela s’appelle le Grand Remplacement, pour reprendre la formule choc de Renaud Camus.

C’est tout cela que les écolo-socialistes veulent faire passer en douce, mais qui se vérifie de plus en plus dans le quotidien de plus en plus invivable des Français. C’est cela que Pierre Cassen, interviewé ce week-end, a expliqué, sans tourner autour du pot. Nous attendons avec intérêt le retour…

Le 8 décembre dernier, les manifestants présents à la manifestation

lire la suite sur Riposte laïque

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE