Politique

Football : Willy Sagnol veut recruter moins de joueurs africains

Et comme il fallait s’y attendre les petit flics dégainent:

• La Licra envisage un dépôt de plainte contre Sagnol

« Les propos tenus par Willy Sagnol révèlent un racisme ordinaire et banalisé dans le football. Le communiqué diffusé par le FC Girondins de Bordeaux soutenant leur entraîneur valide ses propos racistes qui visent à classer les performances des individus ou leur intelligence en fonction de leur origine ou de leur couleur de peau. Ces théories abjectes sont celles qui au cours de l’histoire ont conduit à dénier leur humanité à des catégories d’hommes et de femmes. »

La Licra Bordeaux et Gironde a décidé de mettre « un terme unilatéralement au partenariat qui la lie aux Girondins de Bordeaux » et « étudie la possibilité d’une plainte pénale contre Willy Sagnol. » BFMTV

• SOS Racisme condamne et veut porter plainte

SOS Racisme condamne très fortement les propos de Willy Sagnol ainsi que le soutien affiché du club des Girondins envers son coach. L’association étudie la possibilité de porter plainte.

« SOS Racisme est outrée par la réaction du club des Girondins de Bordeaux. Par son soutien éhonté à son entraineur Willy Sagnol – auteur de propos d’un racisme crasse -, la direction du club contribue à légitimer la banalisation et la légitimation de tels propos dans l’espace public. » (…)

« Les propos de Willy Sagnol, entraineur des Girondins de Bordeaux, renvoient à une expression décomplexée du racisme anti-noir. L’association crasse des « Noirs » et des « Nordiques » respectivement aux registres du physique et de l’intelligence. » (source)

——

Oups, Sagnol va se faire attraper par la patrouille….

——-

« Tant que je serai entraîneur des Girondins, il y aura beaucoup moins de joueurs africains qui rejoindront les rangs de Bordeaux », explique sans détour Willy Sagnol. La première raison est compréhensible : l’entraineur n’est pas enthousiaste à l’idée de voir une partie de son effectif « qui, une fois tous les deux ans, se barre pendant deux mois » pour disputer la Coupe d’Afrique des nations. Selon les calculs de 20 Minutes, neuf joueurs des Girondins sont actuellement susceptibles de disputer la prochaine édition de la compétition, en janvier et février 2015.

Des propos qui rappellent l’ »affaire des quotas »

Mais le jeune entraineur, 37 ans, qui vit sa première saison sur le banc d’un club, poursuit en se livrant à une analyse du « joueur typique africain ». Pour Willy Sagnol, il a ses avantages : c’est « un joueur pas cher quand on le prend, prêt au combat généralement, qu’on peut qualifier de puissant sur un terrain ». « Mais le foot ce n’est pas que ça, ajoute-t-il avant de préciser sa pensée et se lancer dans un comparatif discutable. C’est aussi de la technique, de l’intelligence, de la discipline. Il faut de tout. Des nordiques aussi, c’est bien les nordiques, ils ont une bonne mentalité. »

Des déclarations qui rappellent un épisode qui avait secoué le foot français en 2011 : l’ »affaire des quotas ». Le site Médiapart avait publié l’enregistrement audio d’une réunion de la Fédération française de football (FFF), en 2010, où des dirigeants évoquaient l’idée de définir un seuil de joueurs noirs et arabes dans les centres de formation. On entendait notamment le sélectionneur de l’époque, Laurent Blanc, s’interroger : « Qu’est-ce qu’il y a comme grands, costauds, puissants ? Des Blacks. C’est comme ça. » L’actuel entraîneur du PSG avait fini par présenter ses excuses, et le directeur technique national, à l’origine de la réunion, avait été suspendu.

MSN

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE