Fourquet : « En France, en 1960, 1% des garçons qui naissaient portaient un prénom arabo-musulman, contre 19% aujourd’hui »

LE FIGARO. – La natalité a baissé en France en 2019 pour la cinquième année consécutive, selon l’Insee. Comment l’expliquer?

Jérôme FOURQUET. – (…) Ce déficit de naissances pèse sur la démographie française. Une première explication largement avancée par les démographes est liée à la structure de la pyramide des âges et au vieillissement de la population: les femmes de la génération du baby-boom ne sont plus en mesure d’avoir des enfants, et donc le nombre de «mères potentielles» diminue.

Mais on peut également avancer l’hypothèse d’un impact des changements de politique familiale intervenus sous le gouvernement Ayrault: abaissement par deux fois du quotient familial

(…) Le Figaro