Fil Info,  Politique

France : Offense à chef d’État pour des miettes de pain. (Maj video rmc)

Addendum 11/12/12

Henri Carton, le paysan incriminé, s’explique dans les GG sur RMC.

Soit disant qu’il n’y a jamais eu de plainte : les renseignements généraux sont venus me dire qu’il y avait une plainte pour outrage au chef de l’Etat Alors là, il y a eu marche arrière de l’Elysée, ça vaudrait le coup que vous fassiez une enquête pour savoir comment c’est devenu ça … Henri Carton

François Hollande serait-il plus susceptible que Nicolas Sarkozy ?. Ce n’est pas la presse restée jusqu’ici silencieuse sur cette affaire de miettes de pain qui va nous permettre de répondre à cette question.

Pourtant, elle était si bavarde sous Sarkozy…..

– – – – – – – – – – – – – – – –

Président des anciens exploitants de l’Aisne, Henri Carton, de Marly-Gomont (Aisne), est visé par une plainte de l’Élysée au Parquet de Paris pour outrage au chef de l’État pour quelques miettes de pain envoyées par courrier. A 73 ans, il n’a pourtant pas l’impression d’avoir «fait une grosse boulette». Henri Carton a commencé à travailler à 14 ans. Il perçoit 885 euros de retraite par mois. Il voulait attirer l’attention du Président sur la faiblesse des retraites agricoles.

Je suis assez serein et même assez content qu’il y ait une réaction. C’était le but recherché. Cela ne grandit pas la République de lancer des gens là-dessus.

Vous avez envoyé combien de courriers à l’Élysée ?

Je ne sais pas au juste. C’est l’Élysée qui doit le savoir. Nous nous basons sur cinq cents lettres. […]

Que demandaient les lettres ?

Nous disions : Ne laissez pas que des miettes aux anciens exploitants. […]

Union Presse