Économie, Écologie...,  Média-mensonge et propagande,  Politique

Hans-Werner Sinn: « Sortir de l’euro permettrait à la Grèce de repartir »

Le célèbres économistes allemand Hans-Werner Sinn compare la situation actuelle de la Grèce avec celle de l’Allemagne après la crise de 1929. Selon lui, si la Grèce ne sort pas de l’euro, elle prend le risque de sombrer dans une guerre civile.
Un entretien parut dans le Monde, l’organe de propagande des européistes (1). On se félicite de voir ce journal que l’on présente encore comme une référence, faire une petite pause dans la campagne acharnée qu’il mène contre le protectionnisme et la démondialisation.
Mais rassurez-vous Hans-Werner Sinn ne va jusqu’à dire qu’il faut sortir de l’euro. Au contraire il se dit très attaché à cette monnaie… Ils ne sont pas fous les journalistes du Monde, il ne vont quand même pas se mettre à dos leur patron Matthieu Pigasse, directeur de gauche de la Banque Lazard qui a pour mission de conseiller…. le gouvernement Grec. (2)

La Propagandastaffel peut dormir tranquille !!!!

M. Sinn, vous plaidez pour une sortie temporaire de la Grèce de la zone euro. Cela ne signifie-t-il pas la fin de la monnaie unique ?

Non, ce qui déstabilise l’euro est le déni de réalité des politiques. Le développement de la Grèce est massivement handicapé par l’euro. La Grèce a deux problèmes : d’abord, elle est surendettée, et surtout, elle n’est plus compétitive. L’euro a permis à la Grèce d’emprunter à taux très faible, le pays a développé une bulle inflationniste et un gigantesque déficit extérieur. Pour faire disparaître le déficit, la Grèce doit réduire ses prix de 20 % à 30 %. Une telle baisse des prix n’est pas possible à court terme à l’intérieur de la zone euro.

L’Allemagne a connu la même situation entre 1929 et 1933. A l’époque, elle ne pouvait pas dévaluer sa monnaie à cause des plans Dawes et Young ; elle a dû procéder à une baisse de ses prix de 23 % et de ses salaires de 30 %, qui a mis le pays au bord de la guerre civile. La même chose pourrait se passer en Grèce si on continue à exiger d’elle qu’elle baisse ses prix et ses salaires de 30 %.

La suite dans le bousin

(1) rappel: le journal de propagande appartient au triumvirat composé par les grand argentiers de gôche que sont:

– Matthieu Pigasse (Directeur général délégué de la banque Lazard en France et vice-président de Lazard en Europe, il est également propriétaire et président du magazine Les Inrockuptibles… et soutin financier de la Gôche)

-Pierre Bergé ( entrepreneur en confection de luxe et un mécène français du PS)

– Xavier Niel ( Vice-président et directeur de la stratégie d’Iliad, groupe de télécommunications français, maison mère du fournisseur d’accès internet Free. 8ème fortune de France, il est aussi investisseur dans de nombreuses startups liées à l’information en ligne (Mediapart, Bakchich,Causeur…), la technologie (Ateme) ou la musique (Deezer).

(2): http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/05/04/97002-20100504FILWWW00395-lazard-conseillera-la-grece.php