Non classé

Hénin-Beaumont : quelle claque pour Ayrault et Mélenchon !

melucheavote

Comme on pouvait s’y attendre, la gauche s’est prise une raclée mémorable, l’UMP en a un peu profité, et c’est surtout le FN qui, partout où il est présent, fait un malheur. Steeve Briois élu au premier tour à Hénin-Beaumont !

De quoi se marrer un bon coup quand on se rappelle que le pathétique Ayrault avait appelé les Français à n’élire aucun maire FN. C’est raté, bouffi !

De quoi éclater de rire quand on se souvient, il y a deux ans, du cinéma de Mélenchon, qui allait arracher le vote ouvrier au FN en insultant par ailleurs grossièrement ses électeurs.


Mélenchon clash un militant FN à Hénin-Beaumont par Dailygratuit

De quoi rigoler franchement quand on sait que les jeunes socialistes, et leurs complices de Sos Racisme et de l’Union des Etudiants Juifs de France avaient préparé des dizaines de bus, pour monter dans le Nord expliquer aux habitants qu’il ne fallait surtout pas voter pour la bête immonde. Vous pouvez décommander les gars, c’est plié !

A Marseille, Mennucci se prend la culottée du jour, finissant derrière le FN, et bien loin de Gaudin.

Robert Ménard en tête à Béziers, Louis Aliot à Perpignan, Florian Philippot à Forbach, Fabien Engelmann à Hayange, Julien Sanchez à Beaucaire, Philippe Lottiaux à Avignon, Gilbert Collard à Saint-Gilles, Valérie Laupies à Tarascon, et bien d’autres candidats patriotes, moins connus, qui arrivent en tête, ou effectuent de spectaculaires percées. Jacques Bompard est élu au premier tour à Orange, comme Nicolas Dupont-Aignan à Yerres ou Jacques Myard à Maisons-Laffitte. Un séisme bleu blanc rouge.

Face à cette Bérézina, tout se passe comme prévu. Faisant suite aux imprécations du pathétique Ayrault, grand démocrate qui refuse qu’un parti qui pèse plus de 20 % dans l’opinion puisse avoir le moindre maire, les écolo-socialistes nous font à nouveau le coup du pacte républicain pour barrer la route à un prétendu fascisme. Pourtant, comme l’explique un contributeur de Boulevard Voltaire, il n’y aura pas le moindre élu d’extrême droite, puisque le FN ne répond pas, ou plus, et de loin, à ce qualificatif.

La semaine a montré de quoi sont capables ces vaillants « républicains », qui trahissent quotidiennement les idéaux de la République.

– Valls et Taubira ont été pris en flagrant délit de mensonge, en niant avoir été au courant des écoutes de Nicolas Sarkozy. Après Cahuzac et Filippetti, nous sommes donc dans la banalisation du mensonge d’Etat, de la part de ministres exerçant les plus hautes fonctions.

lire la suite sur Riposte laïque

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE