Politique,  vidéo

Hénin-Beaumont : recours rejeté par le conseil constitutionnel (màj+vidéo)

Marine Le Pen réagit sur TF1

Le conseil constitutionnel est présidé par un homme qui a commencé sa carrière comme chef de cabinet de Maurice Papon pour la terminer président de l’assemblée nationale UMP.

Steve Briois dénonce les petites magouilles.

Tous les arguments étaient valables. Lorsqu’on regarde de plus prêt, on marche sur la tête. Le conseil constitutionnel prend acte qu’il y a des irrégularités dans les signatures, et lorsqu’il y a une irrégularité, la jurisprudence est certaine : on annule. Or on ne fait que retrancher du total de voix exprimées, 12 ou 15 voix, c’est donc une décision politique. La réalité c’est qu’il ne voulait pas donner à Marine Le Pen une tribune.

Florian Philippot répond aux questions des journalistes de BFM TV sur les petits arrangements anti-démocratique des corrompus de l’UMPS

Louis Aliot, vice-président du Front National : « le Conseil constitutionnel est une curiosité démocratique mondiale ! »

« Quelle est la seule démocratie dans le monde qui a comme chef de la Cour constitutionnelle un ancien patron de parti politique, ancien ministre de l’Intérieur, ancien président de l’Assemblée nationale, c’est la France et nous demandons, c’est peut-être un scoop, à nos députés à l’Assemblée nationale, Marion Maréchal Le Pen et Gilbert Collard de déposer, sur le bureau de l’Assemblée, une proposition de loi constitutionnelle visant à modifier le Conseil constitutionnel, tant dans son organisation que dans la nomination de ses membres. »

Le socialiste Kemel, qui jusqu’ici restait caché, jubile. Il a le sourire des escrocs qui viennent d’accomplir leur forfaiture…rappelons que ce n’est pas la première fois que Philippe Kemel est accusé de triches. Lors de la primaire pour l’investiture aux législatives, Jean-Pierre Corbisez avait déposé un recours, trouvant louche que la section de Carvin, ville de Kemel, soit passée « de 140 à 293 adhérents en moins de dix mois ». La fédération socialiste avait alors tranché en faveur de Kemel.

Après les affaires qui ont secoué le PS du Pas-de-Calais cette année et l’ouverture de plusieurs enquêtes préliminaires, après les accusations de fraudes à l’encontre de la fédération du Nord en 2008, une annulation de l’élection de Philippe Kemel aurait été un coup de massue pour le PS local. Et ne parlons même pas de l’UMP…..



Steeve Briois demande la démission de Jean-Louis Debré

Les motifs invoqués par le Conseil constitutionnel pour rejeter le recours de Steeve Briois en annulation de l’élection législative opposant Marine Le Pen à Philippe Kemel sont proprement scandaleux et iniques, jetant le discrédit tant sur l’institution que sur ses membres.

En refusant de voir dans les méthodes de campagne de Philippe Kemel et de ses alliés des manœuvres clairement de nature à altérer la sincérité du scrutin, les sages prouvent qu’ils sont des politiques avant d’être des juristes, allant à l’encontre de toute la jurisprudence en la matière.

Steeve Briois, secrétaire général du Front National et suppléant de Marine Le Pen lors de cette élection législative, met le militant UMP Jean-Louis Debré face à ses responsabilités.

En prenant parti de manière évidente pour le candidat socialiste quitte à nier l’évidence, celui qui est pourtant le fils de l’un des pères de la Ve République prend le risque de transformer la juridiction suprême de notre pays en succursale des arrangements de l’UMP et du PS. Il est donc à présent indigne de sa fonction et doit en tirer les conséquences.

Lire la Suite


Dans les GG de RMC, la Camaria UMP des frères Debré se défend. Bernard Debré tente de défendre la légitimité du conseil constitutionnel présidé par son frère jumeau Jean-Louis Debré. Comme Marine Le Pen, Claire O’Petit (Modem) pense qu’il s’agit d’une décision politique.

« Il me semble qu’il y a déjà eu des antécédents, avec l’affaire Dumas etc. […] A partir de ce moment-là, pour moi, cette chambre a perdu toute crédibilité. » – Claire O’Petit

« On avait tout intérêt à ce que l’élection soit invalidée pour qu’il y ait une élection à Hénin-Beaumont. Il y aurait eu un traumatisme au niveau de la France en disant : « Regardez ce qui se passe, dans l’Hérault y a un FN qui se fait élire, dans Hénin-Beaumont aussi. Faites attention, vous êtes tous en train de déconner. » Eh bien ça aurait été très salutaire. Tandis que là ça ne le sera pas. » – Bernard Debré

Marine Le Pen dénonce « une décision politique »

« C’est une décision politique (…). Le militant UMP qui préside le Conseil constitutionnel devrait démissionner pour redonner de la crédibilité » à l’institution, a déclaré la présidente du Front national, à propos de Jean-Louis Debré.

Libération

Addendum : réaction de Louis Alliot contre le pouvoir anti-républicain de UMPS :

Le conseil constitutionnel devient une juridiction politique… ce sont des considérations politiques qui l’on emportées sur les droits

« Nous allons nous focaliser désormais sur les élections à venir dans tous les cas, mais aussi sur les élections partielles. Je pense notamment aux deux élections qui ont lieu ce weekend en Ile-de-France et aussi à Béziers (Hérault) où nous nous nourrissons de gros espoirs ! »

Addendum

[…] La semaine dernière, Marine Le Pen affirmait que «le dossier était très solide en droit». Évoquant la possibilité que son recours soit rejeté, elle avait soutenu que le Conseil constitutionnel rendrait dans ce cas «une décision exclusivement politique», motivée par «les difficultés que vit aujourd’hui l’UMP».

Côté gauche, c’est le soulagement général. «Nous étions convaincus que sur le fond, rien ne pouvait invalider l’élection», indique Stéphane Filipovitch, directeur de cabinet de Philippe Kemel. Au Front de gauche, le soulagement est tout aussi évident. Le responsable de la fédération communiste, Hervé Poly, ne souhaitait pas le retour de Jean-Luc Mélenchon, peu susceptible selon lui, de rassembler toute la gauche. Quant à l’ex candidat à la présidentielle du Front de gauche, quoique «disponible» pour repartir à la bataille contre Marine Le Pen, il n’était pas très preneur d’une possible deuxième défaite. Beaucoup, à gauche, prévoyaient en effet Marine Le Pen gagnante en cas d’annulation de l’élection…

Le Figaro

_______________________________

Le Conseil constitutionnel a confirmé aujourd’hui l’élection dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais du socialiste Philippe Kemel face à Marine Le Pen, la présidente du Front national, lors du scrutin législatif du 17 juin dernier.

Les « Sages » ont également rejeté les recours dirigés contre les opérations électorales des 10 et 17 juin 2012 dans six autres circonscriptions. […]

Le Figaro

Rappel: le conseil constitutionnel est composé de Jacques Chirac (UMP), Michel Debré (UMP), Nicolas Sarkozy (UMP) entre autres…. vu l’état dans lequel se trouvent la camaria du PS au Pouvoir et le gang mafieux de UMP, nous ne sommes pas étonnés de cette décision qui, comme s’en inquiétait Marine Le Pen, est une décision Politique.

Mais nous sommes affligés par l’état dans lequel se trouve la démocratie dans notre pays….

Marine Le Pen inquiète de la décision du conseil constitutionnel au sujet de l’élection législative d’ Hénin Beaumont (vidéo)

à partir de 5mn30

Je suis inquiète parce que le dossier est extrêmement sérieux en droit, mais je pense que les difficultés que connait aujourd’hui l’UMP risquent de pousser un certain nombre de membres du conseil constitutionnel (1), dont vous savez qu’ils ont un lien très proche avec l’UMP, a ne pas considérer en droit la résolution de ce recours.