Non classé

Institutrice poignardée : la famille de clandestins qu’elle défendait a été régularisée

Le gouvernement a décidé de délivrer des papiers à une famille béninoise défendue par l’institutrice d’Albi qui a été poignardée à mort vendredi 4 juillet.

Le meurtre de l’institutrice d’Albi a-t-il joué dans la régularisation d’une famille béninoise ? L’enseignante, Fabienne Terral-Calmès, se battait depuis trois ans pour que cette famille, dont les cinq enfants sont scolarisés dans son école, obtienne des papiers. C’est désormais chose faite ; Benoît Hamon, le ministre de l’Éducation, l’a confirmé à RTL.

Pourtant, quelques jours plus tôt, cette famille s’était vu signifier une obligation de quitter le territoire. L’État est revenu sur cette décision en raison de l’intervention des parents de l’institutrice poignardée. Ils ont demandé à la préfète du Tarn de donner gain de cause à l’engagement de leur fille.

« Je trouve formidable, remarquable que des parents qui viennent de perdre leur fille dans des conditions atroces, la première chose à laquelle ils pensent quand ils rencontrent madame la préfète c’est de dire : ‘Faites quelque chose pour cette famille en détresse’ », s’exclame Dominique, qui se battait aux côtés de Fabienne pour la régularisation de la famille.

RTL

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE