Politique,  vidéo

Jean Roucas: « La gauche caviar qui tient notre métier pardonne plus facilement à Cantat qu’à moi » (Vidéo)

Dans une interview accordée au site Internet de Nice Matin , Jean Roucas est revenu sur son soutien au Front National qui a entraîné la déprogrammation de ses spectacles par plusieurs municipalités .

« Ce qui m’a choqué et qui me choque encore, c’est qu’on m’interdise de travailler, parce que j’ai affiché mes sympathies politiques. J’ai été carrément déprogrammé de plusieurs municipalités. Et ça, ça me choque en tant que citoyen et ça me révolte » explique l’humoriste.

Et d’ajouter : « Je lisais l’autre jour que Monsieur Bertrand Cantat avait sorti un album et qu’il allait probablement refaire une tournée et je m’aperçois avec effroi, et je dis bien avec effroi, que la gauche caviar qui tient les rênes du métier du spectacle finalement pardonne plus facilement à un type qui a massacré sa femme à coups de poings qu’à moi qui ai eu le tort de dire mes sympathies ».