vidéo

La Charte européenne des langues régionales et minoritaires votée par l’Assemblée nationale

Pétain et Hitler l’avaient rêvé, le PS l’a fait. En ratifiant la charte européenne des langues régionales et minoritaires, l’UMPS revient sur l’ordonnance de Villers-Cotterêts (1539) qui faisait du français la langue officielle de la Nation en imposant son usage exclusif dans les documents officiels.

À partir d’aujourd’hui il sera possible d’exiger des documents administratifs rédigés en arabe, en catalan, en occitan, en turc…. tous les locuteurs de langues régionales et minoritaires pourront même faire condamner l’État si celui-ci contrevient à leur liberté de parler en javanais…

Avec la métropolisation, la régionalisation vise à détruire l’État-Nation et nous renvoyer à une structure administrative féodale. Nous sommes aujourd’hui aux portes de l’Euro-régions, ce sera la prochaine étape qui nous mènera tout droit vers la guerre civile.

Bravo aux députés patriotes qui ont refusé de voter cette infamie.

———————–

Scrutin public sur la proposition de loi constitutionnelle visant à ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires (première lecture).

Synthèse du vote
Nombre de votants : 529
Nombre de suffrages exprimés : 510
Majorité absolue : 256
Pour l’adoption : 361
Contre : 149

L’Assemblée nationale a adopté.

Note : Jacques Bompard, Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen ont voté contre.

Détail du vote sur le site de l’Assemblée nationale

Revoir : Marion Maréchal Le Pen : La fausse bonne idée de la ratification de la charte sur les langues régionales et minoritaires

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE