Culture, idées, Média...,  Politique

La Marseillaise, «un appel à la xénophobie» selon la sénatrice Blandin qui souhaite la modifier

La présidente de la commission de la culture et de l’éducation du Sénat, l’écologiste Marie-Christine Blandin, a trouvé le moyen d’en finir avec les racailles : changer les paroles de la Marseillaise. Selon la sénatrice le passage sur le «sang impur» est «un appel à la xénophobie» et «un appel à la violence sanguinaire». Elle n’hésite d’ailleurs pas a rattacher ces paroles aux «récents événements» de l’attentat terroriste à Londres. Oui vous avez bien lu, l’islamiste débonnaire londonien devient fou de rage quand il entend la marseillaise. On se frotte les yeux devant tant de sottise et d’inculture. Nous rappellerons à cette élue qu’avant la révolution, la société était divisée selon l’origine familiale. Si vous aviez du sang noble vous apparteniez à la noblesse, au sang bleu. Quand les soldats français s’époumonaient « qu’un sang impur abreuve nos sillons », ils ne parlaient pas des étrangers, mais de leur sang « impur » à eux
Il s’agit d’une phrase symbolisant le sacrifice des républicains, fiers de verser leur sang (jugé impur par les conventions sociale de l’époque) sur le champ d’honneur plutôt que de se rendre. Le « sang impur » n’est qu’une référence à celui du peuple, par opposition au « sang pur » – ou « sang bleu » – qui est celui de la noblesse.

L’incurable bêtise de certains élus devrait les rendre inéligible, on serait enfin débarrasser d’Europe écologie les verts.