Politique

La stratégie de Valls pour écraser la Manif Pour Tous (vidéo)

Addendum : Pan sur le bec! Contrairement à ce que l’on vous disiez les 2 huissiers mandatés par le TGI ne pourront effectuer les contrôles sur le cortège et sur l’attitude des forces de l’ordre Taubira et ses juges en ont décidé autrement… la dérive totalitaire des socialistes s’aggrave… on vous le rappelle plus bas; le conseil de l’Europe avait condamné la répression aveugle de la Manif Pour Tous. Aujourd’hui la préfecture et les juges refusent qu’une surveillance indépendante puisse être mise en place…. et on donne des leçons de démocratie à Poutine ?!?

Pas difficile: il suffit de mettre quelques éléments perturbateurs ( des flics en civil par exemple, ou des gauchistes anti-fa bien payés ) pour déclencher des échauffourées… c’est vieux comme le monde, et ce ne serait pas la première fois qu’un pouvoir de gauche userait de cette manipulation. Rappel : les organisateurs de la Manif Pour Tous ont fait appel et ont obtenu la présence d’huissiers lors de la manifestation pour  témoigner du traitement réservé aux manifestants par la police de Valls. On se souvient que le gouvernement PS a été durement rappelé à l’ordre par le conseil de l’Europe qui s’était dit indigné de la répression aveugle qu’avait dû subir les manifestants de la Manif Pour Tous.

———-

A deux jours de La Manif Pour Tous, Manuel Valls a promis une « fermeté absolue » à l’égard des manifestants. Un dispositif inédit de près de 3000 policiers – dispositif déployé habituellement le soir du 31 décembre – sera mis en place pour satisfaire la volonté du ministre de l’intérieur. Une stratégie bien peaufinée se cache en réalité derrière toute cette logistique.

Valls-logo« Arrêter le maximum de manifestants »

Près de vingt unités de compagnies d’intervention et d’escadrons de gendarmerie mobile encadreront les manifestants tout au long du parcours. La manifestation sera intégralement filmée par les forces de police. Les effectifs de la Sous-Direction de l’information générale (SDIG, ex-RG) et de la Direction du renseignement parisien ont déjà été mobilisés en amont de la manifestation pour identifier sur Internet et sur les réseaux sociaux (essentiellement Facebook et Twitter) les perturbateurs potentiels, et ainsi, faciliter les arrestations le jour J. «  Arrêter le maximum de manifestants » est le meilleur moyen pour Manuel Valls de parvenir à son but. Au moindre dérapage, les effectifs de la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne et de la BAC, dépendant de la préfecture de police de Paris, ont reçu la consigne d’interpeller massivement. Les ordres de l’état-major, place Beauvau sont clairs : des nasses (dispositif d’encerclement) et des exfiltrations de manifestants perturbateurs seront effectuées de manière systématique. Les images à la télévision seront violentes, les manifestants seront discrédités. Une stratégie politique La stratégie de Manuel Valls est relativement simple : faire passer les manifestants de La Manif Pour Tous pour des extrémistes qui s’en prennent aux forces de l’ordre. Le but ultime étant de faire passer la foule pour un mouvement antirépublicain et antisystème. Selon des sources policières, « pour servir sa stratégie, le ministre [de l’intérieur] fera volontairement l’amalgame entre les heurts qui ont éclaté dimanche dernier à la manifestation organisée par le collectif « Jour de colère » et la Manif Pour tous de dimanche prochain ». 150 personnes avaient été interpellées et 19 policiers avaient été blessés.
Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE