Politique

Le combat ordinaire d’un maire de banlieue

Par Alain Hajjaj, maire de La Verrière (Yvelines)

(…) Que répondre aux habitants qui attendent depuis trois ou quatre ans un logement et qui voient arriver des familles d’autres départements, fragilisées socialement ? Que dire aux équipes de bénévoles des associations d’aide, Secours populaire et Restos du cœur, quand elles voient arriver massivement dans les hôtels de la zone industrielle voisine des demandeurs d’asile, initialement hébergés à Paris et en Seine-Saint-Denis, et qu’il faut aider ? Que dire du manque de cohérence de l’Etat qui donne d’une main dans le cadre de la politique de la ville en octroyant les moyens d’agir sur la précarité et qui reprend de l’autre, lorsqu’il oriente vers nos banlieues des personnes à l’histoire personnelle et familiale douloureuse, que la commune n’a pas les moyens d’accompagner ? Nos habitants le vivent comme une concurrence, et de nouveau jaillit le risque de division et de rejet.(…)

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE