Politique,  vidéo

« Le fait d’être un délégué syndical offensif et d’être un cadre du FN m’a valu pas mal de déboires » (Morel/RMC)

Dominique Morel, candidat aux législatives en Auvergne pour le FN , a été lourdement sanctionné par son syndicat et l’entreprise de transport routier pour laquelle il travaille.

La SNCR, le syndicat auquel il était affilié, l’a purement évincé et son entreprise l’a mis à pied à titre conservatoire. Résultat : Dominique Morel s’est retrouvé pendant deux longs mois sans salaire

IL témoigne chez Jean-Jacques Bourdin.

« Le jour où j’ai commencé ma campagne pour les législatives, je me suis retrouvé en mise à pied à titre conservatoire, deux mois à la maison sans aucun revenu. […] Je me suis retrouvé deux mois sans salaire. Si j’avais pas eu Marine Le Pen et Eric Fourreau, je n’avais pas de quoi à manger, j’aurais pas pu m’en sortir. » – Dominique Morel