Politique

Le maire EELV de Grenoble, Eric Piolle, est fondateur-actionnaire d’une société aux clients basés dans des paradis fiscaux

Il avait fait campagne en promettant d’exclure les banques en lien avec les paradis fiscaux, mais est lui-même actionnaire d’une société ayant des clients basés, notamment, aux îles Caïman, selon les informations du Lab.

Eric Piolle, maire Europe Ecologie-Les Verts de Grenoble, qui a notamment fait alliance avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon pour remporter la ville en mars dernier (LIEN), possède des parts dans Raise Partner, une société qui ne correspond pas forcément aux idéaux que l’on imagine être ceux d’un écologiste à la gauche de la gauche.

C’est l’UMP locale qui a mené l’enquête. Elle a découvert au tribunal de commerce de Grenoble l’existence de cette société, co-fondée par Eric Piolle, et spécialisée dans la gestion de risques financiers à destination des professionnels du secteur. En gros: pour toute entreprise financière ayant placé de l’argent en bourse, Raise Partner a des logiciels permettant de limiter la casse et d’investir là où les profits seront les plus juteux.

L’UMP-Grenoble précise que Raise Partner possède une filiale à Londres ainsi qu’à Singapour, et assure que, selon elle, elle vend ses « logiciels miracles » à des clients basés à Guernesey et aux Iles Caïman, paradis fiscaux par excellence.

Dans son programme de candidat à la mairie de Grenoble, Eric Piolle se voulait pourtant très, très ferme face aux paradis fiscaux. Il assurait même qu’il exclurait de Grenoble les banques en lien avec ces pays (engagement 64 ici) :

La Ville exclura les établissements bancaires concernés par des activités directes ou indirectes dans les paradis fiscaux de ses contrats de prêts. Comme l’ont initié de nombreuses régions françaises, la Ville demandera un rapport annuel sur leurs activités aux établissements bancaires avec qui elle contracte des prêts.

 

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE