Économie, Écologie...

Le Portugal enregistre une baisse de 3,2% de son PIB en 2012

La chute du PIB portugais est encore plus forte qu’en 2011. Le gouvernement table sur une baisse de 2% de celui-ci en 2013. Jeudi dernier pourtant, l’agence de notation Standard & Poor’s relevait la perspective de la note BB du Portugal de « négative » à « stable ».

La récession économique s’est accélérée au Portugal en 2012. L’institut national des statistiques (INE) a annoncé que le PIB portugais a baissé de 3,2% en 2012 par rapport à l’année précédente. En 2011, il avait déjà baissé de 1,6%. Au quatrième trimestre, le PIB a diminué de 1,8% en comparaison séquentielle, et de 3,8% en glissement annuel.

Pour 2013, le gouvernement et la Banque du Portugal table sur une baisse de 2% du PIB. Dans le cadre des mesures de soutien à l’Etat portugais par la Troïka (FMI, Union européenne, Banque centrale européenne), Lisbonne a lancé de vastes réformes structurelles, mais également un sévère plan d’austérité.

Ralentissement des exportations

« La diminution plus accentuée du PIB en 2012 a été provoquée par l’effet simultané (…) d’un ralentissement des exportations de biens et services, (…) et d’une réduction plus intense de la consommation privée », a expliqué l’INE.

En 2012, les exportations ont augmenté de 3,3%, après être montées de plus de 7% l’année précédente. Les importations ont toutefois baissé moins vite qu’en 2011 (-6,9%, contre -5,9%). La demande intérieure a diminué de 6,8% (-5,8% en 2011).

S&P confiant

Pourtant, le Portugal semblait avoir rassuré les investisseurs comme en a témoigné la baisse des rendements des obligations d’Etat portugaises jeudi dernier. Les marchés avaient alors réagi au relèvement de perspective par l’agence Standard & Poor’s de « négative » à « stable ». Tout en maintenant la note BB, S&P a estimé que le risque lié au refinancement de la dette portugaise était levé.