Politique

Le préfet de Haute-Savoie et 2 policiers agressés par une trentaine de jeunes

Addendum 18 novembre : Le jeune homme qui avait aspergé le préfet de Haute-Savoie de gaz lacrymogène a été condamné à un an de prison ferme. Ce lundi 18 novembre, ses acolytes ont également écopé de peines de prison ferme, notamment pour l’agression d’un policier. L’un a pris 22 mois, l’autre 10.

(…) France 3 Alpes

Addendum 16.11.2013 :

Le Figaro relève le silence assourdissant de la presse et des politiques UMPS bien-pensant qui depuis deux semaines passent leur temps à traiter les français de racistes afin de re-diaboliser le FN

Agression du préfet de Haute-Savoie : 3 arrestations, la classe politique silencieuse

Les trois jeunes hommes seront jugés lundi en comparution immédiate à Thonon-les-Bains pour avoir aspergé le représentant de l’État de gaz lacrymogène lors d’un contrôle dans un quartier sensible.

À part la présidente du Front national Marine Le Pen, aucun responsable politique n’a encore réagi face à cette affaire, qui concerne pourtant un représentant de l’État. Pour la dirigeante frontiste, «un nouveau seuil a en effet été franchi dans le remplacement de la loi de République par la loi des caïds».

Le Figaro

 

Addendum 16-11-13

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

L’agression du préfet de Haute-Savoie lors d’un contrôle de la BAC dans la nuit de jeudi à vendredi est un événement très grave que le gouvernement semble vouloir minimiser par son silence alors qu’il devrait l’alerter au plus haut point.

Un nouveau seuil a en effet été franchi dans le remplacement de la loi de République par la loi des caïds. Outre l’agression du premier représentant de l’Etat dans le département, un policier a été roué de coups par la trentaine de voyous qui ont fondu sur la BAC.

A travers cette agression du préfet de Haute-Savoie, c’est l’Etat et la République qui sont défiés, c’est le bilan désastreux de Manuel Valls qui est mis en cause, grand ministre dans la parole et le mensonge mais tout petit ministre dans l’action.

La spirale de la violence qui frappe notre pays depuis des années n’a jusqu’ici trouvé face à elle que le laxisme et les effets de manche de l’UMP et du PS.
L’agression du préfet nous montre qu’il est plus que temps de tourner le dos à ces années de mollesse pour choisir la tolérance zéro, la réhabilitation de la sanction et le rétablissement de l’ordre républicain partout en France.

– – – – – – – – –

Encore des suédois d’extrême droite. Nous attendons la réaction indignée de Manuel Valls, le beau discours d’Harlem Désir sur la montée du racisme, les déclarations de Taubira sur l’extrême droite qui menace la République, les paroles rassurantes de Ayrault sur le vivre ensemble, les leçons d’Histoire de Jamel Debbouze et les analyses politiques d’Harry Roselmack.

prefet haute-savoie

La France est raciste on vous dit, et son problème c’est l’extrême drouaaaate !!!!!!!

– – – – – – –

Sur son site, Le Dauphine rapporte qu’une trentaine de jeunes d’un quartier sensible de Thonon-les-Bains ont agressé le préfet de Haute-Savoie et des policiers de la BAC, dans la nuit d’hier à aujourd’hui.

Les faits se sont produits vers 22 h 30 alors que les policiers étaient en train de contrôler un jeune homme de 19 ans connu des services pour revendre de la drogue. Sur lui, ils trouvent d’ailleurs 100 grammes de cannabis.

« Refusant de monter dans la voiture banalisée, il a alerté en criant une trentaine de jeunes qui a pris à partie les deux policiers et le préfet » indique le quotidien. « L’un des deux policiers a été roué de coup alors qu’il se trouvait à terre. Les jeunes ont tenté d’extraire leur collègue de la voiture de police mais en vain. »C’est à ce moment que l’un des jeunes projette du gaz lacrymogène qui atteint le préfet.

Le frère du dealer a été interpellé pour outrage, provocation à la rébellion et rébellion en réunion. L’auteur du gazage a été interpellé ce matin.

Le Figaro