Fil Info

Des livres islamiques dans les grandes surfaces : Il faut montrer que ce «pays est le nôtre»

La maison d’édition Albouraq fait la promotion de ses ouvrage dans la grande distribution à l’occasion du Ramadan.

Le directeur d’Albouraq Mansour Mansour tient à mettre en avant la nécessité de diffuser, le plus largement possible, des produits culturels permettant de mieux faire connaître l’islam. Il faut montrer que ce «pays est le nôtre», argue-t-il.

Initiée en 2001, avec pour objectif de « montrer que les livres (islamiques) peuvent être vendus partout », l’opération Ramadan est aujourd’hui en place dans près de 1 000 magasins partout en France. […]

Aujourd’hui, sur les 1 000 magasins participant à l’opération Ramadan de l’éditeur islamique, 65 % sont des hypermarchés et des supermarchés ; le reste des enseignes culturelles comme la Fnac, Cultura ou Gibert mais aussi des magasins comme les Galeries Lafayette ou BHV.

Voir un livre sacré comme le Coran vendu dans un temple de la consommation n’est pas du goût de tous. Même si l’opération est appréciée par une très grande majorité des clients, la maison d’édition constate qu’elle peut aussi déranger. Cette minorité de personnes «ne veulent pas que les livres soient vendus dans la grande distribution», commente M. Mansour. Les critiques fusent du côté de « racistes» qui n’hésitent pas à se plaindre auprès de la direction des magasins concernés, tout autant de certains musulmans, note le directeur de la maison d’édition, qui déplore leur «manque d’ouverture». […]

Sachant que les grandes surfaces restent le lieu d’achat le plus fréquenté des Français, Albouraq peut au moins se targuer de rendre accessible au plus grand nombre des ouvrages islamiques appelant, sans polémiques, à en savoir davantage sur la deuxième religion de France.

saphirnews

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE