Non classé

L’UE va injecter 97,6 M€ dans les « quartiers défavorisés » d’Ile-de-France

L’UE va déverser 97,6 M€ sur la région Ile-de-France, en particulier en Seine-Saint-Denis. Ils seront réservés en priorité aux « banlieues déshéritées », ce dont se félicite la Secrétaire d’Etat à la Politique de la Ville, Myriam El Khomri.

L’Europe sait se montrer généreuse. Encore faut-il connaître le mode d’emploi pour accéder à ses précieuses aides. Dans sa nouvelle programmation 2014-2020, l’Union européenne a revu et corrigé les modes d’attribution de sa manne et cible les zones urbaines défavorisées.

Ce lundi, douze « territoires » vont être désignés par le conseil régional, la nouvelle autorité de gestion pour les fonds européens en Ile-de-France.

Avec 97,6 M€ à la clé. Pour espérer être dans le dernier carré, il faut au moins être de la taille d’une agglomération, être classé « quartiers prioritaires » et donc concentrer un certain nombre de difficultés socio-économiques. Plaine Commune est sur les rangs.

«L’Ile-de-France a tardé à bénéficier des fonds européens. Car l’Union européenne considérait que nous étions une région riche. Ce n’est qu’à partir de 2000 que des aides ont été mises en place dans les zones touchées par la désindustrialisation. Ce zonage a été favorable au 93 », explique Thomas Jouanlanne, chargé de mission affaires européennes à Plaine Commune.

Photo : Première prise de contact entre Corina Cretu, commissaire européen chargé du développement régional et Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat à la politique de la Ville.

Source