Fil Info,  Politique

L’Ukip pourrait se joindre au Front national afin d’accroître son influence au Parlement européen

Il s’est murmuré hier soir que l’UKIP pourrait être forcé d’amorcer un virage à 180 degrés et rejoindre le parti de Marine Le Pen s’il veut conserver quelques pouvoirs au sein de l’Europe

Un certain nombre de pays anciennement membres du groupe européen de l’Ukip (European Freedom and Democracy) ont abandonné ce groupe pour rejoindre en lieu et place le (European Conservatives and Reformers) du FN.

La nuit dernière, le député de l’Ukip Paul Nuttall soutenait pourtant « Nous avons négocié âprement, nous sommes confiants pour la constitution de notre groupe et nous y arriverons. Nous ne voulons pas de Le Pen et nous n’aurons pas besoin d’elle. »

« Il est vrai que lors de la dernière élection, il a fallu un certain temps à l’Ukip pour former ses alliances européennes, la date limite du 24 juin approche à grands pas, le temps est donc désormais compté et le parti ne semble avoir que peu d’options en perspectives »

« L’Ukip pourrait y aller tout seul mais cela signifierait moins d’influence et moins de temps de parole. Si le parti veut au contraire avoir plus de poids, il pourrait accepter l’option Le Pen ce qui représenterait assurément une énorme volte-face de sa part »

Article complet en anglais sur l’Express

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE