Fil Info,  Politique

Lyon : la préfecture ne veut plus financer les repas de l’Armée du Salut » vu l’afflux, à savoir 300 arrivées de demandeurs d’asile par mois »

Lu sur Fdesouche

Depuis septembre, la préfecture a supprimé le financement des repas du soir (environ 4 € par repas) proposés aux Charpennes par l’Armée du salut. Interrogée mi-octobre par Le Progrès , l’administration avait refusé de répondre. Hier, elle a admis cette décision, en la justifiant par le versement d’une allocation temporaire d’attente aux demandeurs (environ 10 € par jour) et en affirmant que le financement des repas n’est pas une obligation légale. « Dorénavant, nous assurons un seul repas, vu l’afflux, à savoir 300 arrivées de demandeurs d’asile par mois ». (…). Le directeur de l’Armée du salut de Lyon ne peut que constater. « Nous avons été mis devant le fait accompli alors que nous servions environ 750 repas le soir. »

Le Progrès