Économie, Écologie...,  Politique,  vidéo

Marine LE PEN – Détachement de travailleurs effectué dans le cadre d’une prestation de services (vidéo)

A quelques semaines de l’élection européenne le Parlement européen a voté une révision de la directive sur le détachement des travailleurs datant de 1996. La version en vigueur jusqu’ici est source de multiples abus de la part du patronat, qui n’hésite pas à jouer le droit du travail d’un pays contre celui d’un état où les salariés sont mieux lotis.
Dernier exemple en date à l’aéroport de Nice-Côte d’Azur. Une entreprise allemande y emploie des travailleurs détachés. Trente-cinq salariés, pour la plupart de nationalité grecque, mais sous contrat allemand qui travaillent dans des conditions innommables: logement par l’entreprise dans une résidence de vacances, dix heures de travail par jour pour certains, avec un salaire en deçà du Smic.

La révision de la directive règle-t-elle ces problèmes. Non!

Les propositions de la commission Emploi et Affaires sociales du Parlement européen,qui allaient dans le bon sens, ont été balayées. Les eurodéputés avaient exigé que les donneurs d’ordres soient responsables du respect du droit du travail par leurs sous-traitants dans tous les secteurs de l’économie. «Niet!» ont répondu les états.La responsabilité des donneurs d’ordres est donc limitée au seul secteur du bâtiment comme depuis 1996. Une autre avancée était portée. Les états auraient pu choisir les moyens nécessaires pour faire respecter les maigres droits protégés par la directive. Que nenni!
La révision de la directive des travailleurs détachés est un coup d’épée dans l’eau.
Le dumping social va donc continuer.

la directive détachement est une bombe à fragmentation sociale terrifiante.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE