Politique,  vidéo

Marine Le Pen pointe les groupes d’extrême gauche et demande leur dissolution. (vidéo)

La gauche n’a pas hésité à montrer sa proximité avec l’extrême gauche qui pourtant en appelle à la violence contre l’état de droit, considère la république comme bourgeoise et illégitime, envisage la révolution, prône la dictature du prolétariat, manifeste avec des antisémites pro-palestiniens, voue un culte à Staline, Che Guevara, Mao ou Pol Pot. Valls, Weber, Mélenchon, Bartolone et tout ces résidus de socialistes vermoulus considèrent que l’extrême gauche n’est pas violente et qu’elle défend des causes justes. Ils font mine d’oublier les assassinats politiques d’Action Directe, ceux de la Fraction Armée Rouge en Allemagne ou les meurtres des Brigades rouges en Italie. Il est vrai que c’est cette gauche qui, en 2004, a couvert, protégé, peut-être même caché, Cesaré Battisti, ancien membre des Prolétaires armés pour le communisme (PAC), que la justice italienne voulait juger pour les crimes qu’elle le suspecte d’avoir commis.
pRj6H
Refuser de dissoudre les mouvements antifa est une preuve d’antirépublicanisme. La gauche démontre une nouvelle fois son sectarisme, son manichéisme et son hémiplégie.
Nos vulgaires charognards semblent vouloir cacher la haine et la folie idéologique qui guident les militants d’extrême gauche. Le jeune Méric était un Skin. Et se présentait lui même comme tel. Un Skin de gauche (un redskins) vaut-il mieux qu’un skin de droite ?. Pour le PC, les verts, le parti de gauche et le PS, oui ….. ça vous donne une idée de la folie de ceux qui nous dirigent…

Les chiffres compilés des rapports 2008-2010 d’Europol recensant les actes de terrorisme dans l’UE. Si l’on en extrait uniquement ceux classés extrême-gauche (EXG) et extrême-droite (EXD), cela donne le tableau ci-dessous (qui n’inclut pas les actes de mouvements séparatistes, très largement majoritaires en nombre – et qui sont souvent eux-mêmes proches de l’EXG).

europolstat