Politique,  vidéo

Marine Le Pen : Valls, une popularité qui va « s’effondrer » (vidéo)

Petite remarque du taulier de ce blog : la côte de popularité  de Manu Militari est à nuancer. Dans un sondage de l’Ifop/JDD il est à 58% d’opinions favorables ( François Hollande est à 18%), dans un autre de Yogouv pour Itélé  il est à 29% (Hollande à 13%) soit un différentiel entre l’un et l’autre de… 29%. Ce qui nous prouve que ces sondages sont des attrapes gogo qui permettent aux média de créer de faux débats et d’éviter de parler des vrais sujets. Ils sont aussi un moyen d’influencer les citoyens et de fabriquer une opinion. Pour la caste politico-médiatique Valls est un second Sarkozy. C’est à leurs yeux le candidat idéal pour enfumer les électeurs en 2017… déjà les communicants d’EURO-RSCG concoctent un storytelling pour le déposer sur le trône de l’euro-mondialisme..(1)

(1) le Nouvel Obs :

(…) Il ne prétend pas, en particulier, gérer seul sa communication. Il se voit, et se définit lui-même, comme un « chef d’équipe ». Outre l’ancien patron d’Euro-RSCG Stéphane Fouks – passé sans état d’âme de Jospin à DSK puis à Valls –, le nouveau Premier ministre s’appuie sur des spécialistes : des communicants, des speechwriters et des intellectuels.

——–

Marine Le Pen, présidente du Front national, a vu lundi en Manuel Valls une « fausse valeur » dont la popularité va « s’effondrer ». Interrogée par Radio Classique et LCI sur les scores flatteurs du Premier ministre dans les sondages, l’eurodéputée a estimé que ce que les Français saluent ainsi, c’est « un changement ».

Mais « il faut qu’ils sachent que la politique menée depuis deux ans va continuer et même s’accélérer », a averti la présidente frontiste, même si les responsables gouvernementaux « repousseront les annonces les plus terrifiantes pour le pouvoir d’achat des Français après les élections européennes » du 25 mai.

Cette « popularité tout à fait artificielle va s’effondrer », car le nouveau Premier ministre est « une fausse valeur », ce dont témoignent ses « résultats au ministère de l’Intérieur, qui sont nuls et même graves ».[…]

Le Point

Le pacte de responsabilité est un pacte d’austérité, et les annonces de monsieur Valls sont exclusivement au bénéfice des grandes entreprises. La CGPME qui est l’organisation de défense des petits patrons et des patrons moyens a d’ores et déjà dit  » écouter, pour nous il n’y a rien, alors que nous créons l’emploi, et que  nous représentons 98% des entreprises françaises et bien l’ensemble des aides sont effectuées au bénéfice de 2% des plus grosses entreprises françaises.

 ——-

Le projet de Manuel Valls n’est pas le projet de Manuel Valls. Le projet de Manuel Valls de redécoupage des régions c’est le projet de la commission européenne. Ça fait des années qu’elle exige cela, qu’elle exige la landérisation de la France.


Marine Le Pen, invitée de Guillaume Durand avec… par radioclassique

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE