Média-mensonge et propagande,  vidéo

« Mur des cons » : l’auteur du film se défend (vidéo)

Addendum :
France 3: procédure disciplinaire ouverte contre Clément Weill-Raynal
La rédaction nationale de France 3 annonce dans un communiqué avoir décidé d’ouvrir une procédure disciplinaire à l’encontre d’un de ses journalistes suite à l’affaire du « mur des cons ».

Le Figaro

Clément Weill-Raynal est le journaliste qui a filmé le mur des cons. Une cabale contre lui est en train de naitre. C’est la rédaction de France 3, soutenue par Mélenchon et le syndicat des journalistes SNJ-CGT, qui est à la manœuvre. Taubira reste discrète mais l’une de ses proches, Silhem Souid, déversent des Tweets tous plus délirants les uns que les autres. Les verts affutent leurs lames. Que reprochent ces commissaires politique à Clément Weill-Raynal ? D’avoir filmer le mur des cons ?. Non. Seulement d’avoir démontré que la justice est entre les mains de quelques impétueux staliniens. Comme le sont les média, l’éducation, les associations, la culture… etc. En France rompre l’omerta sur ce pouvoir inquisitorial est assimilable à un délit grave. C’est s’exposer à des représailles digne des régimes soviétiques. Dans d’autre pays on serait indigné de voir une telle fresque dans les bureaux d’un syndicat très influent. Une fresque où ne sont pas seulement épinglés des portraits d’hommes politiques ou de journalistes de droite , mais aussi des pères d’enfants assassinés. Aujourd’hui que le scandale éclate, les nostalgiques du goulag désignent l’hérétique et le condamne à la mort sociale et professionnelle, au lieu de demander des comptes à des juges qui sont censés être impartiaux. Nous vivons dans un monde merveilleux !

Total soutien à Clément Weill-Raynal !

tweet

tweet 2
tweet meluche