Non classé

Propagande d’État UMPS: « Bande de filles », un film avec plus d’un million de subventions publiques.

Pour Libé  le film « Bande de filles » est un bain de jouvence. C’est même, selon les néo-stalinien du grand remplacement, l’incarnation de la jeunesse française.
Ce film est juste l’énième navet financé par vos impôts qui n’a pour seule ambition d’imposer une idéologie racialiste et multiculturaliste d’État.

Par la réalisatrice de Tomboy, Céline Sciamma.

«une jeunesse française» (Extrait)

Qu’un tel film sorte alors que cartonne en librairie le livre réactionnaire d’Eric Zemmour fait aussi un drôle d’effet. La litanie de mort qui imprègne ce discours sur un pays en décomposition oblige chaque jour un peu plus à chercher des endroits pour respirer un oxygène plus frais, moins raréfié. Bandes de filles fonctionne aussi, à cet égard, comme un appel d’air, un bain de jouvence et un embrayeur politique. Parce qu’on a plutôt envie de «faire société» avec Marieme et ses amies en robe pailletée qu’avec les admirateurs en habit de croque-mort du maréchal Pétain.

Libération

Plus d’un million d’euros de subventions

Après Tomboy, Céline Sciamma s’attache à déconstruire les stéréotypes sur la banlieue. Une nouvelle fois la production de ce film est très largement subventionnée :

Soit un total de 1 124 000€ de subventions provenant d’organismes  publiques.

Source du plan de financement : Région IDF (page 110)

Qu’est ce que l’ACSE ?

l’ACSE est l’Agence nationale pour la cohésion et l’égalité des chances. L’Acsé et le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) ont développé un partenariat depuis 2007 autour du programme Images de la diversité. Mobilisant le soutien financier des deux structures, ce programme vise à soutenir la production d’œuvres audiovisuelles faisant évoluer les représentations et luttant contre les préjugés.

Les objectifs de ce programme sont:

  • Sensibiliser le public français aux questions liées à l’intégration, à la lutte contre les discriminations, discrimination entendue en raison de l’origine, et à l’égalité des chances.
  • Rendre compte, dans toute sa diversité, de la réalité des quartiers et des banlieues.
  • Valoriser la mémoire, l’histoire et les patrimoines culturels.
  • Promouvoir la connaissance des réalités et des expériences des populations d’Outre-Mer.
  • L’ensemble de ces thématiques doit être inscrit dans un lien avec la France.

Site de l’ACSE

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE