Média-mensonge et propagande,  Politique

Propagande Racialiste : L’équipe allemande marque des buts grâce au multiculturalisme

Selon les critères racialistes de nos bien-pensant staliniens, que doit-on penser de l’équipe d’Argentine qui ne comprend aucun immigré mais qui se retrouve en finale ?

BÉNÉFICES DU « MULTIKULTI : Le patron de la Nationalmannschaft tire les bénéfices du « multikulti », ce métissage culturel qui prévaut dans la composition de la sélection. Depuis la Coupe du monde de 2010, le technicien s’appuie sur les jeunes Mesut Özil, d’origine turque, et Sami Khedira, né d’un père tunisien et buteur contre le Brésil.

(…)

Le Monde

Mondial : « Les Allemands ont ouvert leur foot à la diversité » (RMC)

Sur RMC, on croit savoir que l’équipe d’Allemagne serait performante grâce à la diversité.

« Cette idée de la France ‘black blanc beur’, c’est quelque chose qui les a beaucoup marqués pour révolutionner leur football. »

«Le patriotisme sportif, une réponse cinglante à tous les nationalistes»

Ils ont aussi montré aux nostalgiques qui avaient agité tout au long de la semaine le souvenir de la demi-finale de 1982 histoire de réveiller des esprits belliqueux, que le terrain n’est plus un théâtre guerrier. Que la compétition restait un jeu au-delà des enjeux.

Et aux esprits étroits qui font leur miel des grands affrontements internationaux, cette équipe métissée, multicolore, que détestent tant Eric Zemmour et Ivan Rioufol, a montré la force et la richesse que l’on pouvait tirer de la diversité.

Elle a montré que le patriotisme sportif, parfois transnational, pouvait apporter une réponse cinglante à tous les nationalistes.

Libération

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE