Politique

Quand Mélenchon prend la défense de Kamel Guemari, interpellé pour une agression homophobe et des menaces de mort (Maj soutien du NPA et des communistes qui e communistes et du NPA, qui théorisent un complot »

Libérez Kamel Guemari ! Syndicaliste McDo et militant des quartiers populaires placé en garde à vue

Hier, Kamel Guemari, syndicaliste connu pour son engagement en soutien aux plus précaires avec la réquisition du McDo de Saint-Barthélémy, était placé en garde à vue. Une attaque contre un militant sur un motif fallacieux qui cache mal, pour ses proches, une nouvelle tentative d’intimidation sur le terrain judiciaire cette fois.

Hier après-midi à Marseille, plus de 150 personnes étaient réunies pour soutenir Kamel Guemari. Le syndicaliste du McDonald’s de Saint-Barthélémy, connu pour son combat afin d’y préserver les emplois puis pour la réquisition du restaurant suite à sa fermeture en décembre 2019, était en effet convoqué au commissariat après que la police ait tenté de l’interpeller à son domicile. Le militant a finalement été placé en garde à vue pour au moins 24 heures.

Pour ses proches, la situation est claire : la plainte pour « menaces de mort et violences aggravées par deux circonstances, en réunion en raison de l’orientation sexuelle » dont Kamel Guemari fait l’objet n’est qu’une énième tentative d’intimidation judiciaire de la part d’adversaires du syndicaliste.

[…]

Revolution Permanente


« Révolution Permanente »

[…]

Révolution Permanente est une initiative du Courant Communiste Révolutionnaire du Nouveau Parti Anticapitaliste qui s’inscrit dans le projet plus large de redonner une vitalité aux idées marxistes et révolutionnaires, en faisant la preuve qu’elles n’ont pas vocation à rester confinées dans les bibliothèques, les caves ou les musées, mais gardent au contraire toute leur actualité pour comprendre le monde dans lequel nous vivons, et pour former de nouvelles générations militantes prêtes à le transformer.

[…]

[…]Contactée, la procureure Dominique Laurens confirme que Kamel Guemari et l’un de ses amis, également en garde à vue, sont soupçonnés de « menaces de mort et violences aggravées par deux circonstances, en réunion en raison de l’orientation sexuelle » de la victime. Cette dernière s’était vue prescrire cinq jours d’ITT. Selon nos informations, la scène a été filmée par des caméras de vidéosurveillance et le mis en cause aurait reconnu une partie des faits, en niant toutefois le caractère homophobe de ses actes.

Source : La Provence