Média-mensonge et propagande,  Politique,  vidéo

Jacqueline Schaeffer : « L’inceste paternel ça fait pas tellement de dégât, ça rend des filles un peu débiles » (vidéo)

Quelques psychanalystes tentent de censurer le film  » le mur-la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » de la documentariste Sophie Robert. Cette dernière a eu la mauvaise idée de s’attaquer au verbiage inepte des psys et aux conséquences funestes de la prise en charge des autistes par la psychanalyse.
Car notre pays entretient une exception française que l’on serait bien avisé d’abandonner. Nous sommes en effet le dernier pays au monde, à l’exception de l’Argentine, a donner encore du crédit aux délires pseudo-scientifiques et charlatanesques de la psychanalyse. En matière d’autisme, il est aujourd’hui scientifiquement prouvé que seules les méthodes cognitivo-comportementales sont efficaces. Or, en 2005, un rapport de l’INSERM qui démontrait la médiocrité des résultats obtenus par la psychanalyse dans la prise en charge des enfants autistes fut censuré par le ministre Douste-Blazy qui dû céder devant les menaces et la pression des psychanalystes organisées en corporations et en sectes. L’affaire ne passa pas inaperçu. Une vive polémique s’en suivie avec notamment la publication du fameux Livre Noir de la Psychanalyse. Mais rien ne changea. La psychanalyse continua à trôner en maître dans toutes les institutions, et à séduire l’intelligentsia de gauche. On put même constater un accroissement de violence de la part des psy à l’encontre de leurs opposants.
Dés lors, en France, toute personne qui ose s’attaquer à la secte Lacanienne ou Freudienne, prend le risque de se faire: au mieux insulter au pire trainer devant les tribunaux. Tel fut le cas de Jacques Benesteau. Auteur du livre « Mensonges Freudiens » qu’il dut publier à l’étranger faute d’éditeur courageux en France, Jacques Benesteau fut suspecté d’antisémitisme et poursuivi en justice. Plus récemment c’est le philosophe Michel Onfray qui fit les frais de la hargne des maboules de l’inconscient.
Aujourd’hui c’est la documentariste Sophie Robert qui est menacée. Pourtant, rien dans son travail n’est attaquable. Elle a fait le choix assez malin de laisser parler les psychanalystes pour mieux démontrer leurs contradictions et le manque cruel d’arguments scientifiques de leurs discours. (1) Dans le Mur, on y entend notamment Jacqueline Schaeffer. Celle-ci va jusqu’à minimiser l’inceste paternel pour justifier ses théories foireuses. Est-ce que c’est pour ce genre de délires que la secte des encrassés du bulbe veulent interdire le film et saisir les images de Sophie Robert ?

« L’inceste paternel ça fait pas tellement de dégât, ça rend des filles un peu débiles »

Les victimes d’incestes apprécieront :

(1) Un choix qu’elle explique dans cette interview vidéo (à voir sur le site Autisme.info31)

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE