Politique

Rappel: À Dijon en décembre 2014 11 personnes étaient fauchées au cri d’ Allahou Akbar. Un déséquilibré pour les média

Les média insistent lourdement sur la faiblesse psychologique et les problèmes personnels du tunisien qui a tué plus de 😯 personnes à Nice. Leur objectif est de détourner les français du caractère religieux de l’acte commis par ce musulman, fils d’un membre du parti islamiste tunisien Ennahda.


C’est une petite musique qu’ils nous chantonnent mezzo voce à chaque fois qu’ils le peuvent. Comme ce fut le cas en 2014 à Dijon où un musulman avait foncé avec sa clio dans la foule au cri d’Allahou Akbar.

L’homme fut jugé déséquilibré. L’ acte  terroriste ne fut donc pas retenu… Dormez bien braves gens….

Voir article ci-dessous


Article du Parisien du 21 décembre 2014

Dijon a été le théâtre d’une terrible scène ce dimanche soir. Un automobiliste à bord d’une Clio a fauché délibérément onze passants dans plusieurs collisions volontaires en criant «Allahou Akbar», selon une source policière. Deux des victimes sont grièvement blessés.

Le conducteur s’est enfui avant d’être interpellé par les forces de l’ordre. Au moment, de son arrestation, il a hurlé «au nom des enfants de la Palestine», selon le quotidien régional Le Bien Public. Cet homme «né en 1974, présente le profil d’un déséquilibré et serait suivi en hôpital psychiatrique», a par ailleurs déclaré une source policière, indiquant que «pour l’heure ses revendications semblent encore floues». Ce quadragénaire est connu de la police pour des faits de droit commun remontant aux années 1990.

Quatre piétons ont été percutés par dans une première collision rue Chabot Charny à proximité de la place Wilson avant que sept autres ne soient renversées quelques minutes plus tard dans d’autres chocs survenus rue des Godrans, rue Monge et rue du Transvaal.

(…) Cette agression survient au lendemain de l’attaque du commissariat de Joué-les-Tours (Indre-et-Loire), où l’assaillant avait agressé des policiers en criant «Allahou Akbar».