Rentrer au pays pour Najat Vallaud-Belkacem : « On ne sait jamais »

Pour la franco-marocaine Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande, rentrer un jour « au pays » n’est pas exclu.

Entretien daté de mai 2010 accordé au site féministe La Marocaine et repris par le site du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, créé en 2007 par le Roi du Maroc et dont Najat Vallaud-Belkacem est membre.

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis née au Maroc dans un milieu rural et j’ai grandi dans la banlieue d’Amiens, j’ai ensuite fait des études de droit, de avant de rejoindre Paris pour travailler et achever mes études à l’Institut d’études politiques.

Mon engagement politique n’a pas été une évidence même si je me suis toujours reconnue dans les valeurs de gauche (…) C’est plus tard que j’ai rencontré Gérard Collomb, le maire de Lyon, qui m’a proposé de le rejoindre pour travailler à ses côtés. J’ai commencé à militer au Parti Socialiste, puis les choses se sont enchaînées : j’ai été élu un peu par surprise en 2004 aux côtés de Jean-Jack Queyranne au Conseil Régional Rhône-Alpes, je me suis ensuite présentée à la Députation, puis j’ai soutenu et accompagné Ségolène Royal pendant la campagne Présidentielle avant d’être élue à la Ville et au Département.

– Comment ca se passe votre journée de travail en tant que conseillère municipale ?

(…) Je m’occupe notamment des 12 MJC et 16 Centres Sociaux de Lyon, des Maisons de Quartier, mais aussi de tous les événements festifs, culturels, sportifs ou citoyens qui se tiennent sur l’espace public pour créer des moments de rencontre, de partage et de « vivre ensemble ». (…)

– Rentrer définitivement au pays est-il envisageable un jour ?

On ne sait jamais ce que nous prépare la vie ! Mais pour l’instant, c’est vrai, ce n’est pas vraiment à l’ordre du jour. Cela dit j’y retourne toujours avec énormément de plaisir et d’émotion… et, plus sérieusement, j’essaie de m’investir au sein de la communauté des Marocains de l’étranger pour contribuer, à ma mesure, à son développement. (…)

– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

La situation semble progresser et c’est bon signe, notamment avec le nouveau code de la famille, mais il reste tant à faire ! Ségolène Royal était invitée au Maroc pour parler du rapport des femmes au pouvoir (surtout politique) : je vous invite à lire son intervention (comme souvent presque invisible dans les médias français), elle est très intéressante. Beaucoup de travail reste encore à accomplir comme dans beaucoup d’autres parties du monde, y compris la France qui est loin d’être exemplaire !

Source : CCME.org.ma

Le portrait de Najat Vallaud-Belkacem ayant mystérieusement disparu du site du CCME, une capture d’écran de cet entretien est disponible.