Politique

Un soldat tunisien tué par des islamistes

On dit Merci Sarko.

Des combattants islamistes ont tenté de s’emparer dimanche matin la base militaire de Sbeïtla en Tunisie, tuant un soldat, a annoncé le gouvernement tunisien.

Depuis avril, des militaires ont été déployés en grand nombre dans la région des monts Chaambi, frontalière de l’Algérie, où ont trouvé refuge les combattants qui ont fui l’an dernier l’intervention française au Mali. Une quinzaine de militaires tunisiens ont été tués dans des attaques de barrages dans le secteur.

« Un groupe de terroristes armés a tenté de prendre d’assaut une base militaire. Des unités de l’armée et des forces de sécurité les ont combattus », lit-on dans un communiqué des ministères de la Défense et de l’Intérieur. Un soldat a été tué et un civil blessé, précise le communiqué. Selon la radio d’Etat, les islamistes ont également attaqué le commissariat de Sbeïtla.

Face à l’instabilité qui règne chez ses deux voisins libyen et malien, la Tunisie, déjà en lutte avec ses propres islamistes et notamment à ceux d’Ansar al Charia, tente d’endiguer l’arrivée sur son sol d’un afflux d’armes et de combattants étrangers.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE