Non classé

Sondage Présidentielle : Le FN à 50% face au PS (démenti d’IPSOS)

Le Parti socialiste va saisir la Commission nationale des sondages à la suite de l’enquête publiée mardi par Valeurs actuelles qui donne Nicolas Sarkozy en tête au premier tour en 2017 et gagnant dans tous les cas de figure au second. Problème, l’enquête – largement commentée mardi et présentée par Valeurs actuelles comme « le sondage explosif de l’UMP » – semble n’avoir été réalisée par aucun institut ! En effet, de l’aveu même de l’hebdomadaire, Ipsos a démenti être à l’origine de cette étude ! Valeurs actuelles maintient de son côté qu’il existe bel et bien.

Le Point

02/09/14

Le mystérieux sondage qui flatte Sarkozy
L’institut Ipsos a démenti être l’auteur de cette enquête. «Non, nous n’avons pas fait ce sondage», assure à Libération Jean-François Doridot, directeur général, confirmant une information de l’AFP. Exactement ce que serait obligé de dire l’institut s’il avait effectivement réalisé un sondage confidentiel? Doridot promet que,les instituts devant transmettre à la Commission nationale des sondages et publier les notices de tous les enquêtes d’intentions de vote — même les «confidentielles» si jamais elles finissent par fuiter —, il n’aurait aucune raison de démentir simplement pour la forme. Sondage fantôme? A Valeurs actuelles, on maintient ses informations, ajoutant que le sondage a été commandé par l’UMP. Et on laisse entendre que l’Ipsos cherche à se couvrir.

Contacté par Libération, l’entourage de Nicolas Sarkozy jure n’être au courant de rien. Comme le parti, où l’on raconte avoir découvert le sondage sur le site de Valeurs actuelles.

Libération

—–

Il s’agirait d’un sondage réalisé en interne à l’UMP, qui comme par hasard, aurait fuité pour se retrouver, toujours par hasard, dans les pages de Valeurs Actuelles. Comme toujours encore une embrouille sarkozyste

Les sondages sont des outils de manipulation et de propagande. Là encore, le magazine sarkozyste Valeurs Actuelles cherche à nous faire croire que le FN parviendrait à 50% au second tour face au PS, et que seul le mafieux Sarkozy serait capable de lui faire barrage. A 3 ans d’une élection, n’importe quel sondage électoral est une pure fumisterie.Ils sont déjà incapables de donner de bonnes prédictions à trois mois d’une échéance, comment peut-on penser qu’ils seraient capable de donner un résultat 3 ans avant.

Encore une fois ce sondage est un mélange de marketing et d’enfumage politique pour préparer le retour de Sarkozy, qui reste malgrè Hollande, le plus minable président qu’ait connu la 5 ème république.

———

C’est un sondage confidentiel qui circule en ce moment à l’UMP et qui agite tous les esprits.

L’institut Ipsos, auteur de l’étude, a envisagé les différents cas de figure pour la présidentielle de 2017. Si Nicolas Sarkozy était candidat, il obtiendrait 30% au premier tour face à Marine Le Pen (23%) et François Hollande (16%), François Bayrou (12%) et Jean-Luc Mélenchon (11%) fermant la marche.

Selon le sondage, Nicolas Sarkozy serait le seul à pouvoir empêcher le Front national de ravir la première place lors du premier tour de la présidentielle de 2017. Juppé obtiendrait 24%, devant Hollande (16%) mais derrière Marine Le Pen (33%). François Fillon obtiendrait quant à lui 16% face à Marine Le Pen (35%) et François Hollande, toujours scotché à 16%. Deux certitudes se dégagent à la lecture des résultats : personne n’est en mesure de priver Marine Le Pen de second tour, et François Hollande n’aurait quasiment aucune chance de franchir le premier tour de la présidentielle. L’institut a aussi mesuré les scores au second tour. Nicolas Sarkozy serait élu en cas de second tour face à Marine Le Pen par 65% des voix contre 35%. En cas de second tour Marine Le Pen-Hollande, en revanche, la présidente du Front national et le président de la République feraient jeu égal, selon Ipsos : 50% des voix chacun.

Valeurs Actuelles

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE